les progrès médicaux

Pages: 15 (3652 mots) Publié le: 8 juillet 2014
Le texte que nous mettons en ligne aujourd'hui a paru en juillet 2004 dans la revue Médecine et Hygiène, 78, Av. de la Roseraie, CH- 1205 Genève. Il est tiré d'une conférence que le professeur D. Sicard avait prononcée le 20 mars 2004 à la Chaux-de-Fonds en l'honneur du professeur Denis Müller lors de la remise du prix que lui a décerné l'institut neuchâtelois.


Le mot « progrès » est un motaussi galvaudé que magique. C’est « le pas collectif du genre humain » selon Victor Hugo, « le paganisme des imbéciles » selon Baudelaire.
Quand ce mot nous vient aux lèvres, l’idée en paraît évidente, alors qu’il n’y a pas de termes plus subjectifs que celui-ci. Nous allons plus vite, nous avons moins froid, nous échangeons à chaque instant sans nous rencontrer, nous guérissons des maladiesinguérissables autrefois… Bref, l’humanité est fascinée par son propre spectacle collectif.
Mais nous passons notre temps à juger le présent à l’aune du passé en reconstruisant intellectuellement la période passée, en s’en remettant au développement industriel et commercial croissant selon un temps orienté, continu, pour faire aimer l’avenir et rendre le présent tolérable. C’est cette vision que jevais interroger.
Vesale et Harvey ont sauvé l'honneur de la médecine dans les dix huit premiers siècles de notre ère, en révélant à l'homme l'un son anatomie, l'autre sa circulation sanguine liée à la pompe cardiaque. En leur absence, le regard médical se perdrait dans un paysage apparemment bien pauvre et plat où ne surgissent que des balises religieuses ou païennes, marquées par le triompheidéologique et obscurantiste. Soudain, en deux cents ans, l’idée germe que les pouvoirs de la science conduisent à l’âge d’or du genre humain, supplantant l’idée même de salut. Le futur devient le refuge de l’espoir. La connaissance des structures cellulaires par le microscope, la biochimie, l'anesthésie, la microbiologie, la virologie, la vaccination, la génétique, l'immunologie, l'imagerie, lathérapeutique, donnent à l'homme l'impression d'une accélération foudroyante. La société encouragée par les médias, émerveillée, fascinée, applaudit et se convainc que ce "progrès médical" est sans limite, que la planète est trop petite pour elle. La tentation prométhéenne est à portée de main. Le pouvoir sur le corps, la prouesse du corps étourdissent. Les limites s'abolissent, les repèress'effacent. Alors que la science est progrès, la médecine fait des miracles… Chaque avancée efface les traces de la précédente.
Il n'y a plus la mémoire des cassures, des luttes contre le conformisme, des transgressions par rapport aux normes admises. Il n'y a plus cette humilité de l'homme qui ne découvre qu'après coup qu'il a été à la hauteur de ses ambitions.
Le progrès en médecine se construit,en fait, sur un arrière fond humain hanté par l'angoisse de la mort : mais cette construction est plus une cassure qu'une course ascensionnelle, plus une rupture avec le monde environnant qu'une continuité, plus une observation intelligente de l'erreur ou du hasard, qu'une élaboration mentale rationnelle. Ainsi plusieurs visions contradictoires s'affrontent.
Une première vision scientifique : dela conscience à l'organe puis au tissu, à la cellule, au gène chromosomique ou au DNA mitochondrial, à la molécule, la science considère que l'infiniment petit est organisé selon des schémas qui font appel à des concepts traditionnels. Comme si du connu on allait explorer l'inconnu à partir de bases solides, comme si l'exploration de la jungle pouvait bénéficier des jardiniers formés par Lenôtre.Le danger est alors triple. D'une part, par des raisonnements analogiques, parfois utiles mais souvent pernicieux, de rétrécir notre imaginaire à ce qui est déjà connu superficiellement ou mal interprété, et de fonder ainsi une pseudo vérité scientifique d'autant plus dangereuse qu'on en a moins conscience; d'autre part, à partir de cette fascination croissante pour les "bases de données", de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ethique, progres et technique medicale•
  • Les progrès médical au 20 eme siecle
  • Progrès médicaux grâce à la génétique
  • Les progrès médicaux et les progrès militaires après la secondes guerre mondiale.
  • Medical
  • Medical
  • médicale
  • Médicale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !