Les réécritures dissertation

1616 mots 7 pages
Nombres d’histoires composant la littérature sont nettement inspirées de celles d’auteurs dits « anciens », de mythes ou encore de thèmes déjà traités. Les auteurs classiques soutenaient qu’il faut imiter pour apprendre. Mais dans quelle mesure l’imitation permet-elle de créer ? Créer, c’est inventer, donner naissance à quelque chose de nouveau. Les réécritures ouvrent-elles le champ à l’originalité et à la création ou restreignent-elles les auteurs ? La limite entre imitation et création n’est toutefois pas toujours aussi simple à définir.
Imiter permet généralement d’amener l’auteur à créer, soit en approfondissant le point de vue de l’auteur imité, soit au contraire en s’appuyant sur l’auteur pour monter une thèse contraire.
La citation utilise le texte d’un autre auteur pour appuyer ses propos. Ainsi, dans une argumentation, elle fait appel à la renommée d’un autre auteur en utilisant l’argument d’autorité. Elle n’empêche en rien l’auteur de créer, dans le sens où elle sert uniquement de tremplin de la première argumentation, celle du texte-source, vers la seconde. La citation comme l’allusion littéraire contribuent à instaurer une certaine complicité entre l’auteur et le lecteur. Pour comprendre l’allusion, le lecteur doit en effet connaître le texte-source. L’allusion littéraire et la citation sont aussi une manière de rendre hommage à un auteur. Ainsi, Le meilleur des mondes de Aldous Huxley cite (et tire son nom dans la traduction française) d’une citation de Voltaire dans Candide : « Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. ». Cette citation est présente au début du livre, et oriente le lecteur dans la lecture qui suit.
Mais il arrive aussi qu’un auteur réécrive un texte dans une intention satirique, et cherche à se moquer de ses modèles. Le pastiche consiste à reproduire le style des écrivains le plus fidèlement possible. Au contraire, la parodie part de la caricature, l’auteur cherche à ridiculiser un autre auteur. Ainsi, dans Virgile

en relation

  • Dissertation : les réécritures
    852 mots | 4 pages
  • Dissertation sur les réécritures
    2160 mots | 9 pages
  • Dissertation Les réécritures
    1740 mots | 7 pages
  • Dissertation : les réécritures
    2549 mots | 11 pages
  • Dissertation réécriture
    1005 mots | 5 pages
  • La réécriture : les sirènes (question préliminaire, commentaire, dissertation, écriture)
    5740 mots | 23 pages
  • Les r critures
    1213 mots | 5 pages
  • Bac l
    1249 mots | 5 pages
  • Bac francais 2010
    1213 mots | 5 pages
  • Bac français 2010
    1368 mots | 6 pages