Les regles du langage carthographique

751 mots 4 pages
Les règles du langage cartographique

I) La nomenclature

Ce sont les noms que vous indiquez sur le fond de carte. Toujours au feutre fin et à l’horizontale (pour les fleuves suivant le cours)

Les noms des mers et océans : en bleu (majuscule)

Ex : OCEAN ATLANTIQUE

Les noms des fleuves pour les plus importants si nécessaires : en bleu (minuscule)

Ex : Mississippi

Les noms d’états : en noir (majuscule), éventuellement encadré

Ex : BRESIL

Les noms des régions importantes : en noir ou en rouge (minuscule ou majuscule)

Ex : Oural

Les noms des villes et des lieux à cartographier (ports, technopoles…) : en noir (minuscule)

Ex : Tokyo

II) Les figurés

1) Figurés de surface : implantation zonale et étendue

Ils couvrent la totalité du fond de carte. Aucune zone du sujet ne doit être laissée en blanc (réservé à l’absence de données).
Vous devez donc donner à tous les espaces une fonction dans le sujet.
Ils sont toujours réalisés aux crayons de couleur. Ils peuvent se superposer sous forme de hachures ou de points…
Ils sont toujours indiqués sous forme de rectangle en légende

Ex :

2) Figurés ponctuels : implantation locale, ponctuelle, précise : un lieu dans l’espace

Ils sont de forme géométrique et localisent un lieu précis dans l’espace : villes, ports, mines, industries, technopoles, aéroports…
Grosso modo, vous pouvez combiner ceux-ci :

Comme tous les figurés, on peut varier les couleurs (voire partie couleurs).

Comme les figurés linéaires, leur taille peut varier en fonction de l’importance. Choisissez en ces cas plusieurs catégories de taille pour un même élément (sans changer bien sûr couleur et forme). Vous devez en ce cas définir des seuils entre vos catégories (nombre d’habitants, tonnes de trafic…) ou classez en 2 types (majeur / mineur)

Ex : Pour des villes de taille différentes

Agglomération de plus de 5 M d’habitants

Agglomération de 1 à 5 M d’habitants

Comme les figurés

en relation