les robinsonnades

1906 mots 8 pages
LES ROBINSONNADES : ROBINSON CRUSOE DE DANIEL DEFOE ET VENDREDI OU LES LIMBES DU PACIFIQUE DE MICHEL TOURNIER.

I- LE MYTHE DE ROBINSON CRUSOE
A) Qu’est ce qu’un mythe littéraire ?
1) mythe ethno-religieux : Un récit qui relève de l’univers religieux et rituel, il est le plus souvent symbolique et explique l origine ou le fondement d une réalité fondamentale. Il est anonyme et collectif qui sert a établir du lien social car il représente une croyance pour un groupe
2) mythe littérarisé : histoire qui relève d une croyance mais qui est devenu une création littéraire
3) Mythe littéraire : c est une histoire ayant pour origine un texte littéraire signé et historiquement daté mais ayant fait l objet de multiples réécritures, qui au final font oublier le texte d’origine. Ex : Don Juan, robinson Crusoé.
Mythe : ensemble des variantes sur une même histoire qui traverse les siècles par les questions universelles et intemporelles qu’elles soulèvent
3) définition de Jean Paul Engelibert
2 notions théoriques associées aux mythes et à la réécriture :
-dialogisme : inventé dans les 60s par le théoricien Bakhtine c’est l’idée que tout auteur entretien toujours un dialogue avec des œuvres qui précède, même inconsciemment, l écrivain se place par rapport a ce qui a été écrit avant lui. C est donc la mise en valeur de la présence de l’autre dans le discours.
- intertextualité : référence à un œuvre dans une œuvre. Elle se présente sous forme de citations, ressemblance avec un personnage d une autre œuvre, apparition d’un personnage d’une autre œuvre, allusion voilée…
Contraire : parodie, plagia.

B)- Robinson Crusoé de Daniel Defoe et sa postérité : la naissance d’un mythe, la robinsonnade.
Robinson Crusoé, Defoe, 1719 (premières versions)
C’est à partir de 1731 qu’on crée la notion de robinsonnade. On recence environ 700 textes en lien avec les robinsonnades entre 1719 et 1898.
Réécritures : 1835, Le robinson des glaces de Fouinet, 1847, Le Cratère ou le

en relation

  • La robinsonnade
    1845 mots | 8 pages
  • Littérature pour la jeunesse : une robinsonnade
    1405 mots | 6 pages
  • bobo
    376 mots | 2 pages
  • la robinsonade
    1509 mots | 7 pages
  • Robinson crusoé
    954 mots | 4 pages
  • Robinson crusoé littérature comparée
    3037 mots | 13 pages
  • Évaluation finale robinson
    604 mots | 3 pages
  • Exposé daphnis et chloé
    626 mots | 3 pages
  • La narratologie
    6196 mots | 25 pages
  • Roman, rimbaud, 1870
    673 mots | 3 pages