Les valeurs du Chevalier inexistant

1469 mots 6 pages
Dans un siècle moderne et évolué comme le XXe siècle se retrouve une grande variété de littérature qui peut s’étendre du romantisme jusqu’à l’horreur. De cette diversité émerge donc l’œuvre fantastique d’Italo Calvino (1923-1985) « Le Chevalier Inexistant » (1959). Cet unique roman qui comprend surtout des éléments extraordinaires et inexplicables est néanmoins entrelacé avec des aspects familiers au lecteur. Ces contenus, plutôt réels, sont donc utilisés pour véhiculer les vraies valeurs de Calvino à travers un contexte ahurissant. Calvino transmet surtout des valeurs culturelles à travers les personnages dans l’œuvre, notamment Gourdoulou, Bradamante et Torrismond.
Tout d’abord, le personnage de Gourdoulou est continuellement utilisé dans le roman par Calvino pour traduire son opinion face à plusieurs conflits et valeurs culturels. Parmi ces conflits se retrouve le grave problème des préjugés qui jugent et isolent ceux avec des imperfections mentales, dont Gourdoulou. Il y a un contraste évident dans l’œuvre entres les personnages qui comprennent et acceptent la situation de Gourdoulou et ceux qui sont intolérants. Calvino caractérise donc ceux-ci sous une lumière positive et négative, respectivement. La caractérisation positive qui est faite envers ceux qui sont compréhensifs envers Gourdoulou est particulièrement dévoilée à travers le dialogue calme et sincère du vieux jardinier envers Charlemagne en défense de Gourdoulou : «Que Votre Majesté daigne lui pardonner! Ce brave [Gourdoulou], quelque fois, il oublie que sa place n’est pas dans le monde des arbres fruitiers et des choses inanimées»1. La tranquillité de ces paroles démontre non seulement la compréhension du jardinier envers Gourdoulou, mais le place également sous une lumière positive. Contrairement, un paladin de Charlemagne est caractérisé négativement par son dialogue agressif et sans empathie: «Dois-je lui trancher la tête en un seul coup, Sire?»2. En caractérisant celui-ci négativement à cause

en relation

  • Bilan CI
    393 mots | 2 pages
  • Le chevalier inexistant, italo calvino
    5446 mots | 22 pages
  • Commentaire rédigé gargantua chapitre 57 de rabelais
    1760 mots | 8 pages
  • corpus personnage principale 1S
    2095 mots | 9 pages
  • Le chevalier au lion "prologue"
    743 mots | 3 pages
  • Pricesse de cleve
    1036 mots | 5 pages
  • Question sur corpus : Ces textes présentent-ils une image valorisée du "héros" romanesque ?
    868 mots | 4 pages
  • La littérature médiévale
    2501 mots | 11 pages
  • liaisons dangereuses: lettre 31
    1749 mots | 7 pages
  • Mme de cleves rencontre avec nemours
    2123 mots | 9 pages