Les vamps

Pages: 3 (669 mots) Publié le: 12 novembre 2012
Giselle et Lucienne assises.
Lucienne prend une feuille du journal de Giselle qui la lui reprend. Lucienne réclame silencieusement un bout de journal à Giselle qui finit par céder.
GISELLE : Benécoutez voir un peu c'qu'y disent là : « C'est vendredi soir que les policiers ont retrouvé dans le réfrigérateur de Gilbert Lagan les restes congelés et coupés en morceaux d'une jeune fille de 24 ans.Gilbert Lagan a d'abord affirmé que les morceaux de viande provenaient des restes du méchoui organisé lors du mariage de sa sœur. C'est alors qu'en fouillant dans la poubelle les policiers ontretrouvé la tête de la victime, la bouche ouverte, semblant vouloir dire « Au secours, aidez-moi ! » LUCIENNE : Oh ben tiens, y'a les conseils de santé de Rika Zaraï : « Mesdames pour supprimer la culottede cheval, mangez de l'avoine ! »
GISELLE : Tiens, c'est bizarre ça, écoutez voir un peu : « Un voleur allemand se fait mordre par un berger arabe. » Boh, doit y'avoir une infusion, c'est paspossible !
LUCIENNE : Oh encore un attentat contre une femme seule. Ça vous fait pas peur ça Giselle ? Moi j'y pense souvent, hein ?
GISELLE : ça va pas d'vous mettre des idées pareilles dans la tête,non ?
LUCIENNE : Ben eh, regardez cette pauvre Madame Le Branchu… Elle s'est fait bousculer par un voyou qui voulait lui voler son sac à main et bien depuis elle….
GISELLE : Eh ben tant pis pourelle. Elle l'a bien cherché ! Vous n'allez pas me dire quand même non ? Celles-là qui s'font attenter c'est qu'elles le veulent bien ? Avec les mini-jupes et les bas-couture vous ne croyez pas qu'ellesle font exprès, non ?
LUCIENNE : Oh ben voui,
GISELLE : Alors…
LUCIENNE : Oh ben voui.
GISELLE : Alors, alors… Nous aussi on pourrait se faire attenter. Tous les jours même !
LUCIENNE : Ahbon ?
GISELLE : Ben oui ! Seulement on s'respecte, on a notre quant à soi. Tiens, par exemple, moi j'sais bien c'que j'f'rais si je voulais qu'on m'attente. Je remonterais là… j'raccourcirais un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !