Les vieux dla guerre

Pages: 7 (1717 mots) Publié le: 19 mars 2013
L'AMOUR N'A PAS DE SEXE
Corinne FASQUELLE - Lycée Alexandre Ribot - Saint-Omer (62) - 2007


« Dès demain, je t'envoie chez le psy ! » La phrase de sa mère retentit comme une claque.
Décidément, non, personne ne le comprendrait jamais.

Et pourtant, quels frissons l'avaient parcouru, quelques mois auparavant, lorsque X avait
délicatement effleuré samain. Et cette sublime sensation de plonger dans un univers sans règles,
sans temps, sans espace, quand ses lèvres sucrées avaient goûté les siennes. Une irrésistible passion
avait alors emporté les deux garçons, noyant les mœurs dans le liquide ténébreux de leurs yeux...
Oui, ils s'aiment.

Cet adolescent a ainsi connu sa première expérience homosexuelle à l'âge de 15 ans,et ce moment a
bouleversé sa vie. Vous vous imaginez probablement que sa famille a voulu faire un bloc solidaire
avec lui, le comprendre, discuter... eh non !! Non, vous n'y êtes pas du tout ; le jeune garçon s'est au
contraire heurté à une haute muraille d'hostilité édifiée par son propre entourage !

Lorsqu'elle apprit l'aventure homosexuelle de notre ami, sa mèrelui infligea trois ans de
psychologue. Trois ans d'incompréhension. Trois ans de rejet ! Les deux garçons se séparèrent alors à
jamais, tel le papillon dont les ailes s'arrachent. Le jeune homosexuel ne comprenait pas. Les larmes
coulaient le long de son visage brûlé de révolte. Pourquoi ? Que faisait-il de mal ? N'avait-il pas le
droit d'aimer, lui aussi ? Safamille choquée n'essayait pas de dialoguer avec... l'Homosexuel. Cette
étiquette lui collera à la peau. Un jour pourra-t-il se regarder dans une glace ? Ce garçon, c'est mon
ami, Renaud. II venait à peine d'entrer dans l'adolescence, sa mère le dégoûtait déjà de la vie.

Prêtons une oreille attentive à sa parole implorante, à son cœur désespéré, à une revendication qui
nedemande qu'à être entendue. Car à travers l'humiliation subie par Renaud, ce sont tous les
homosexuels qui se font bafouer !

Mesdames et Messieurs les membres du jury,
Je vous remercie de m'avoir permis d'être ici présente au nom de Renaud, l'ami homosexuel à qui je
rends hommage dans cette plaidoirie. En effet je m'oppose fermement à l'homophobie, un fléauardemment combattu de nos jours, mais qui continue à faire des ravages. Moi-même, ne m'est-il pas
déjà arrivé de me retourner, en ville, sur deux homosexuelles qui s'embrassaient... C'est donc aussi
ma propre attitude contre laquelle j'ai voulu brandir mon épée ! J'espère sincèrement que vous serez
sensible à ce comportement qui n'a pas lieu d'exister dans ce monde : l'homophobie, oula haine de
l'Autre en tant qu'autre...

« Liberté, égalité, fraternité ». Trois mots rêvés. Trois mots qui témoignent de la chance que nous
avons d'être Français ! Mais trois mots qui sonnent faux, qui ne sont qu'illusion. Car s'il est bon d'être
un Français marié, père de famille ; être un homosexuel est une situation bien moins enviable...
Pensez-vousque les homosexuels trouvent leur place, sur cette terre et dans ce pays ? Et non, notre
beau pays de France, si égalitaire et si libre, n'échappe pas à ce constat dramatique et alarmant : les
homosexuels subissent un sort épouvantable...

Mais pourquoi l'homophobie s'est-elle agrippée à la gorge d'une si grande partie de nos concitoyens
? Sachons que les religions sèment les graines deleur intolérance. Entre autres, le pape Benoît XVI a
même qualifié l'homosexualité de « grave erreur » au cours d'un séminaire de février 2006 ! Le
catholicisme veut imposer à notre société sa vision familiale, alors même qu'il s'agit d'une religion
fondée sur la répression de la sexualité, et dont les responsables doivent renoncer à la vie de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les vieux
  • Dla newton
  • Les vieux
  • Les vieux.
  • Le vieux qui
  • les vieux
  • Les vieux
  • Le vieux

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !