Les villes nouvelles

Pages: 11 (2537 mots) Publié le: 5 janvier 2015
Introduction:
Nous allons vous présenter la ville nouvelle de Cergy-Pontoise composée de onze communes qui sont Cergy, Courdimande, Eragny, Jouy-le-Moutier, Menucourt, Neuville-sur-Oise, Osny, Pontoise, Puiseaux-Pontoise, Saint-Ouen-l’Aumône et Vauréal. En effet en 1965 le gouvernement adopte un schéma d'aménagement et d'urbanisme de la région parisienne et lance le projet d'aménagement del'agglomération de Cergy-Pontoise en 2004. (Cinq en Ile-De-France: Sénart, St Quentin en Yvelines, Evry, Cergy, Marne-la-Vallée; deux en province: Vaudreuil et Etant de Berre/Isle d'Abeau/Villeneuve d'Asq). Nous allons nous demander en quoi l'agglomération de Cergy-Pontoise est une ville nouvelle. Afin de répondre nous allons en première partie exploiter sa réalisation au sein d'un projetd'aménagement du territoire en tant que ville nouvelle puis nous exploiterons les différentes caractéristiques propres à ce type d'agglomération. ET IL N’ Y A QUE 2 PARTIES ? ou 4 ?

I-Un projet établis par l'Etat
Situé au Nord-Ouest de Paris, à 30 km, dans le département de Val-d'Oise, Cergy-Pontoise s’étend sur 8000 hectares dont plus de 4000 hectares d'espaces ouverts (sans infrastructures d'industriesou d'habitats) et abrite environ 59 000 habitants. Ce document cartographique provient du rapport de présentation établis par le Syndicat d'agglomération nouvelle de Cergy Pontoise approuvé le 6 juillet 2000. C'est un schéma de l'organisation de la ville-nouvelle Cergy-Pontoise montrant les différents éléments composants de l'aménagement de la ville en vue de la réalisation du projet desvilles-nouvelles. La politique des villes nouvelles françaises est née au milieu des années 1960. En effet les autorités publiques devaient faire face à une croissance démographique (et économique) très importante: en 1965, il était projeté par exemple 14 millions d’habitants en 2000 en région parisienne, contre 8,4 millions alors. Les grands ensembles et l’habitat pavillonnaire, les deux formesprincipales d’urbanisation de l’époque, présentaient déjà des limites (les grands ensembles faisaient l’objet de critique quant aux problèmes sociaux, à la mono-fonctionnalité et à la forme architecturale, tandis que le pavillonnaire consommait beaucoup d’espace, était souvent sous-équipé et entraînait une certaine dépendance à la mobilité automobile.) Il fallait par conséquent offrir une alternative. Lesvilles nouvelles françaises ont toutes été planifiées dans l’idée de renforcer le desserrement de la région c'est-à-dire arrêter le développement incontrôlés des grandes villes de l'urbanisation et de mettre en valeur des pôles de développement éloignés du centre de l'agglomération, qui puissent acquérir une véritable autonomie. Ces villes doivent, à terme, parvenir à fixer la population surplace sous la forme de nouveaux centres urbains et attirer la population des banlieues périphériques (Des Organisations d’études et d’aménagement des aires métropolitaines (O.R.E.A.M.) ont été créées dans ces grandes aires urbaines, pour en planifier la croissance.) Il a été fait le choix de localiser les villes nouvelles près de l’agglomération-mère (à moins de 30 km du centre de la capitale) (Sénart(30 km), Saint-Quentin en Yvelines (25 km), Evry (26 km), Cergy (30 km), Noisy-le-Grand (15 km). Les villes nouvelles de province sont à des distances variables: Le Vaudreuil est à 20 km de Rouen et 100 km de Paris, Etang de Berre est à 25 km de Marseille, Villeneuve d’Ascq est à 7 km de Lille, et l’Isle d’Abeau est à 25-30 km de Lyon). En France, le schéma directeur de 1965, a placé les villesnouvelles le long de grands «axes de développement», en cohérence avec les principales infrastructures envisagées (nouvelles autoroutes, réseau ferré régional) afin de les rendre accessible et de pouvoir y développer des industries.
On parle de politique de villes nouvelles, car il ne s’agit pas de projets isolés, émanant d’initiatives locales, mais d’une stratégie de l’Etat appuyée sur un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les nouvelles villes
  • Les villes nouvelles en france
  • Fiche de lecture
  • Villes et nouvelles dynamiques urbaines (diversité des régions françaises)
  • Nouvelle frontiere geographique entre villes et campagnes
  • Villes Et Nouvelles Dynamiques Urbaines (Diversité Des Régions Françaises)
  • Gestion dynamique du patrimoine de nouvelles marges de manoeuvre pour les villes moyennes 1
  • Les villes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !