Lettre à rousseau

Pages: 6 (1325 mots) Publié le: 10 janvier 2011
Question 1 :
Thèse et arguments de l'auteur
Le texte comporte deux parties assez facilement déterminées. Dans la première, l'auteur se défend et présente des raisons négatives : il ne pouvait pas faire autrement.
Ces raisons sont :
L'argent (§2): Il ne pourrait devenir un mercenaire de l'écriture, et ne veut pas s'abaisser à écrire pour vivre. Il utilise un champ lexical péjoratif pourparler de ce type de travail, moralement inacceptable :"métier d'auteur"(10),"les écrits que dicte la faim"(13) puis pour décrire les "infamies"(17) auxquelles il devrait se livrer pour "briguer quelque vil emploi"(15), bassesses dont il est "pénétré d'une si juste horreur". Bref, travailler est dégradant. On ne peut pas être payé pour écrire sans être "un fripon"(20). Se mêle donc au premier champlexical celui de l'honneur et de la morale. Dans ce paragraphe, Rousseau est indigné.
On trouve aussi les conséquences de ce manque d'argent avec la présence du champ lexical de l'alimentation : " gagne(…) mon pain "(9), " nourrirais-je "(9), " écrits que dicte la faim " (13), " il ne me nourrira pas " (16), " nourrir, moi, mes enfants et leur mère "(18)
La maladie (§3): Rousseau se présentecomme souffrant ("douloureuse", 21) à l'article de la mort. Leur mère est dans le même état, à cause de lui ("zèle indiscret" est un euphémisme pour désigner le fait de lui avoir fait beaucoup d'enfants).
De plus, dit-il, "ils payeraient chèrement l'avantage d'avoir été tenus un peu plus délicatement"(24) auprès de lui : Autant apprendre à ces chers petits à souffrir tout de suite... Ce sont desbâtards sans nom, ("si du moins leur était légitime" 30, "le déshonneur de leur naissance", 31) qui ne pourraient que mal tourner et devenir "décrotteurs ou bandits", 29) car personne n'aura la force de s'occuper d'eux : ni lui, ni leur mère.
Cette partie se veut attendrissante. Mouchoir sorti, des sanglots dans la voix, Rousseau tente d'apitoyer sa lectrice : je souffre, elle souffre, noussouffrirons. Curieusement, cette lettre a été écrite en 1751 et Rousseau n'est mort qu'en 1778. Il aurait bien eu le temps d'élever sa nombreuse famille… Le texte complémentaire n°2 décrit la maladie de J.J.Rousseau
L'injustice de sa situation (§4) : Ici, avec un certain culot, JJR accuse les autres. Il n'est pas obligé de se marier ("aucun devoir ne m'y oblige") et n'a d'ailleurs pas envie de"contracter un engagement éternel"(34).
Il cite une phrase tirée de la lettre de son adversaire : " il ne faut pas faire des enfants " et rétorque : "la nature veut qu'on en fasse".
" Quand on ne peut pas les nourrir " ? Sa réponse est toute trouvée : "La terre produit de quoi nourrir tout le monde"
Son accusation est plus subtile (et très injuste, si l'on sait que M. et Mme de Francueil ont aidéRousseau et sa famille financièrement) : c'est l'état des riches, c'est VOTRE état (à vous, Mme de Francueil), qui prive mes enfants de nourriture. Vous, les riches, nous avez tout pris… Voyez le texte cité en complément n°1 de ce cours.
Le texte s'achève sur des raisons positives : il a fait le meilleur choix possible pour ses enfants, car il est un bon père : l'éducation qu'il aurait pu leurdonner, ils la trouveront aux Enfants-Trouvés. Ils seront élevés durement, certes, mais cela les rendra forts. Ils apprendront un bon métier, manuel ou agricole. Ils n'auront jamais faim, et n'auront pas d'ennemis (sous-entendu : comme lui) : ils seront donc " plus heureux que leur père " (63) !
Question 2 :
Marques de la présence du destinataire
dans l'énonciation.
Utilité.
1. Apostrophe : "Oui, Madame "(1), " Non, Madame "(19) : attire l'attention, montre le ton virulent, voire indigné de l'auteur.
2. Vouvoiement et utilisation constante de la deuxième personne : le contact est maintenu en permanence entre Rousseau et sa lectrice.
3. Impératif : " demandez à vos injustes lois "(33), " informez-vous(…) et vous saurez "(49). Ici, Rousseau se permet de donner des leçons, d'accuser,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lettre à mr rousseau
  • Lettre de lafontaine à rousseau
  • Rousseau, lettre à dalembert
  • Lettre de j. j. rousseau a m. philopolis
  • Lettre à rousseau
  • Commentaire sur la lettre de Voltaire à Rousseau
  • Lettre de madame de grancey à rousseau
  • Lettre de rousseau à mme de francueil

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !