Lettre de droit commercial

553 mots 3 pages
Le but?

Une preuve de paiement ? Le bulletin de salaire n’est pas une preuve de paiement en lui même. C’est à l’employeur de prouver, si cela est nécessaire, le paiement du salaire (plus facile à prouver si payé par virement ou par chèque).

Une obligation ? Il est obligatoire de délivrer un bulletin de salaire à tous les employés quelque soit le type de contrat sauf si le paiement est réalisé avec un chèque emploi service.

Sa valeur juridique ? Le fait que le salarié l’accepte ne veut pas dire qu’il ne peut plus le contester. En cas de conflit, il est une preuve en ce qui concerne entre autre les congés payes, la contestation ou le non paiement d’un salaire.

Quand et où le donner ?

Quand ? La délivrance du bulletin de salaire doit avoir lieu au moment du paiement de la rémunération.

Où ?

Le lieu de travail Généralement, il est remis en main propre par l’employeur.

Au domicile du salarié Il peut être aussi envoyé par voie postale ou par un autre moyen au domicile du salarié si ce dernier est absent au moment du versement du salaire.

Mentions obligatoires

Il faut savoir que le bulletin de salaire ne se voit imposer aucune forme. Cependant, un certain nombre de mentions doivent obligatoirement figurer dessus.
Le nom du salarié

Emploi occupé et sa position C’est pour que le salarié puisse se situer dans la hiérarchie de l’entreprise

Périodes et heures de travail C’est le nombre d’heures à laquelle correspond la rémunération de la période précisée.

Nature et montant des primes Cela correspond aux primes et accessoires soumis aux cotisations sociales. Ex : primes de rendement, astreinte, indemnité compensatrice de congés payés, indemnité de fin de contrat.

Montant total de la rémunération brute
CSG et CRDS Une ligne pour la CSG et la CRDS non-déductibles et une deuxième pour les déductibles. CSG : Contribution Sociale Généralisée

en relation

  • Dissertation droit commercial - lettre de change
    875 mots | 4 pages
  • Droit et activités commerciales
    35168 mots | 141 pages
  • Droit commercial
    17495 mots | 70 pages
  • DROIT COM
    16530 mots | 67 pages
  • Cours de droit des activités commerciales
    42071 mots | 169 pages
  • Titre II : Les règles du droit commercial
    7641 mots | 31 pages
  • Cour du droit commercial (maroc)
    5953 mots | 24 pages
  • Droit commercial
    9292 mots | 38 pages
  • Droit commercial
    18781 mots | 76 pages
  • Droit entreprise
    19071 mots | 77 pages