Lettres choisies de Madame de Sévigné/1648

275 mots 2 pages
Le rouge à lèvres est très ancien, il est un symbole de la sensualité féminine utilisé pour avoir des lèvres sensuels de même les femmes utiliser le fard pour sublimer les lèvres. De plus en plus de jeunes l’utilisent sous différente formes comme le gloss ou le brillant a lèvres.
Son utilisation au cours du temps:
Cléopâtre utilisait le rouge (pétale de rose écrasés) pour désigner la santé,la passion, le feu.
A la cour du roi de France au 18eme siècle c’est l’apogée de rouge.
Les femmes de la bourgeoisie utilisaient l’orange.
Les femmes de l’aristocratie utilisaient l’incarnat (rouge rose clair). Sa coloration:
La coloration des lèvres remonte à la plus haute Antiquité: les Égyptiennes utilisaient une teinture à base d’ocre rouge qu’elles appliquaient avec un bâtonnet ou une brosse, et les Grecques une substance apparentée à la teinture de tournesol. Mais l’histoire du rouge à lèvres dans sa conception actuelle débute à la fin du XIXe siècle:
1880: naissance de la pommade aux raisins: elle se compose de beurre frais, de cire d’abeille, d’écorce de racines d’orcanette qui fournit une teinture rouge et de raisin noir écraser et débarrasse de sa pulpe. Mais a cette époque, la coloration des lèvres était l’apanage des comédiennes de théâtre et…des galantes. La plupart des femmes boudent l’usage du >, certaine affirmant même >
1915: les colorants synthétiques. cette découverte révolutionne la fabrication des rouges a lèvres c’est enfin la possibilité d’obtenir toutes les nuances. Les rouges à lèvres vont connaître un succès foudroyant, d’autant qu’avec l’accession au travail, les femmes ont acquis une indépendance financière et brisent les tabous.
1927:mise au point par Paul Baudecroux du >

en relation

  • Biographie Mme de Sévigné
    1060 mots | 5 pages
  • Mme de sévigné correspondances
    299 mots | 2 pages
  • Mme de sévigné
    335 mots | 2 pages
  • Les salons parisiens du 17 ème siècle
    1086 mots | 5 pages
  • dossier pédagogique madame de sévigné
    6991 mots | 28 pages
  • Preciosite
    6432 mots | 26 pages
  • Les salons précieux
    435 mots | 2 pages
  • Dossier 17é siecle
    3199 mots | 13 pages
  • les précieuses ridicules
    1153 mots | 5 pages
  • les femmes écrivains
    5086 mots | 21 pages