lettres persanes

5195 mots 21 pages
Il a fallu attendre le milieu du XXe siècle pour que Les Lettres persanes soient reconnues comme un roman à part entière – de surcroît épistolaire, et plus seulement comme la juxtaposition de lettres traitant de sujets philosophico-politico-religieux, teintées d’un orientalisme sensé charmer le lecteur et le dépayser. Néanmoins, on peut affirmer à la suite de Roger Caillois que l’Esprit des lois est déjà inscrit dans Les Lettres persanes, que Montesquieu y developpe bien ses idées sur la religion, la politique et d’autres sujets, même s’il le fait par l’intermédiaire de personnages fictifs. Le rapport entre l’argumentation – une démonstration de la vérité par un raisonnement -- et la fiction – la fabrication d’un récit imaginaire -- deux notions apparemment contradictoires - est effectivement au centre de l’œuvre de Montesquieu, comme ce dernier l’a évoqué lui-même dans Quelques réflexions sur Les Lettres persanes, rédigées en 1758 : « l’auteur s’est donné l’avantage de pouvoir joindre de la philosophie, de la politique et de la morale à un roman, et de lier le tout par une chaîne secrète et, en quelque façon, inconnue ». C’est cette « chaîne secrète » qui a été maintes fois étudiée qui est au cœur du débat. Qu’apporte à l’argumentation l’écriture d’une fiction et inversement en quoi l’argumentation enrichit-elle l’écriture d’une fiction, en l’occurrence ici, d’un roman ? Le corpus qui nous est présenté ici illustre bien ce rapport entre argumentation et fiction, puisque dans chacune des lettres est développé un avis sur un sujet déterminé, dans le cadre d’une fiction. Le texte 1, la Lettre XIV fait partie du micro-récit des Troglodytes, une fiction à l’intérieur d’une fiction, et offre le discours pathétique du vieillard à qui son peuple offre le pouvoir. Dans la Lettre XXXIV, Usbek compare les femmes de Perse aux femmes de France puis donne la parole à un Français évoquant le sérail. Il s’agit ici de la présentation de deux points de vue rendue possible par

en relation

  • Les lettres persanes
    6502 mots | 27 pages
  • lettres persane
    541 mots | 3 pages
  • lettres persanes
    1533 mots | 7 pages
  • Les lettres persanes
    2127 mots | 9 pages
  • Lettres persanes
    1572 mots | 7 pages
  • Lettres persanes
    330 mots | 2 pages
  • Lettres persanes
    2306 mots | 10 pages
  • Lettres persanes
    2133 mots | 9 pages
  • Lettre persane
    540 mots | 3 pages
  • lettres persannes
    377 mots | 2 pages