Lexique de philo

20447 mots 82 pages
GENÈSE
TRAVAIL
« A la sueur de ton front tu mangeras du pain jusqu’à ce que tu retournes à la poussière car tu es poussière ». Malédiction, punition à destination de l’homme. Raison du travail morales et religieuses. Moyen d’expier leurs pêchés, de se racheter, ainsi que la faute qu’ils auraient commises. Valeur de rédomption.

SOCIÉTÉS MÉDIÉVALES
TRAVAIL
Bellatores (guerriers)
Orantes (ceux qui prient, le clergé)
Laborantes (ceux qui travaillent)
Activité à forte contrainte ( chez les bourgeois = source d’enrichissement.

RENAISSANCE
Milieu XVème siècle-fin XVIème siècle
Retour à un idéal classique de culture, , tout en apportant une idée nouvelle : la dignité particulière de l’homme est fondée sur ses aptitudes créatrices qui contient des possibilités de changement et de renouvellement infinies face à l’immuabilité et à la finitude du cosmos et de la crétion divine.

LA RÉFORME
Alors que la religion catholique est dominante, le protestantisme apparaît en Europe, mouvements investis par Martin Luther, et Jean Calvin. Dien est transcendant, ses volontés sont inacessibles aux hommes, remise en question de la médiation avec Dieu. L’accès à Dieu doit être privé, personnel.

Idée de la presdestination : question du salut. Dieu seul en décide, il en a déjà décidé, des hommes seront rachetés ; « Dieu n’existe pas pour l’homme, c’est l’homme qui existe pour Dieu ». ni par foi, ni par amour pour Dieu, on ne doit agir par intérêt.
Séparation entre l’immanensce et la transcendance : rupture importante et essentielle, on ne peut connaître Dieu par sa raison. On doit croire sans cherche à comprendre.
CONTRE-RÉFORME
Jansénisme ( XVIIème-XVIIIème siècle) = pessimisme concernant l’homme est la nature humaine. L’homme n’est rien sans Dieu.

LES LUMIÈRES
LA CULTURE
Conception critique de la culture : la culture consiste avant tout en un progrès de la connaissance fondée sur une remise en question permanent de l’héritage du passé, des coutumes, des

en relation

  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Ffffffffffffffsdfdfs
    259 mots | 2 pages
  • Gjiyoplmkjoop
    333 mots | 2 pages
  • philosophie
    328 mots | 2 pages
  • la philosophie
    558 mots | 3 pages
  • philosophie a z
    563 mots | 3 pages
  • la philosophie
    568 mots | 3 pages
  • Philosophie
    569 mots | 3 pages
  • hj ,eetyue ,(è_u z'
    748 mots | 3 pages
  • La mort du loup
    1001 mots | 5 pages