Liberté économique et crise financière

Pages: 10 (2373 mots) Publié le: 11 août 2010
La pensée de Bastiat peut elle nous guider dans la crise que traverse le monde aujourd'hui? Katia Bidarra, 18 ans. « Entre un mauvais et un bon Économiste, voici toute la différence: l'un s'en tient à l'effet visible; l'autre tient compte et de l'effet qu'on voit et de ceux qu'il faut prévoir. Mais cette différence est énorme, car il arrive presque toujours que, lorsque la conséquence immédiateest favorable, les conséquences ultérieures sont funestes, et vice versa. » Ces premières phrases de l'œuvre « Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas » de Bastiat pourraient servir d'épitaphe à la « santé économique » qu'ont semblé connaître les états jusqu'à la crise des subprimes car elle reflète leur principale erreur : la prise continuelle de décisions qui, enchainées, ont conduit à long terme àla crise sans que quiconque voie plus loin que les effets visibles à court terme. Bastiat, économiste français du XIXe siècle a souvent été présenté comme un visionnaire, et il semble qu'il ait mis en lumière des éléments qui permettent d'expliquer la crise actuelle et de montrer le chemin à suivre. Ce que Bastiat nous permet de voir sur les causes de la crise: Aujourd'hui on ne peut parler de lacrise sans évoquer les subprimes : des crédits hypothécaires peu solvables sans garanties ni apport à des taux bas mais variables. Quand les taux de la FED remontent en 2006, l'insolvabilité des emprunteurs éclate au grand jour, s'en suit toutes les conséquences sur l'économie par divers mécanismes qu'il n'est plus besoin de mentionner : blocage des crédits donc de l'activité, chute des titres enbourse, crise de méfiance entre banques... Cela c'est ce que l'on voit. Pour comprendre ce que l'on ne voit pas, il faut notamment remonter dans le temps : en 1971, sonne le glas du système de Bretton Woods et des changes fixes, apparaissent les changes flottants : la monnaie n'est plus gagée sur l'or et devient donc instable. Dès lors la politique des banques centrales peut être déterminante :or dès l'éclatement de la bulle internet, la FED baisse ses taux et l'excès de liquidités mis sur le marché s'accroit davantage après les attentats du 11 septembre et lorsque les États Unis veulent financer la guerre en Irak. Ces divers éléments favorisent les crédits et poussent les américains à s'endetter notamment pour acquérir un logement, la valeur de l'immobilier ne cessant d'augmenter àcette époque le risque paraît minime. D'où les subprimes puis leur crise avec la remontée des taux. Ces éléments liées à la création monétaire sont présents dans la pensée de Bastiat. Pour celui ci, il ne peut y avoir plus de création monétaire que de développement d'activités permettant de recevoir du numéraire : « Pour qu'il y ait accroissement général d'écus dans un pays, il faut, ou que ce paysait des mines, ou que son commerce se fasse de telle façon qu'il donne des choses utiles pour recevoir du numéraire » (in Maudit Argent). Créer trop de monnaie ne

peut que conduire à l'inflation : « s'il en augmente la masse, il la dépréciera ». Mieux encore, Bastiat permet de nous rendre compte de l'effet néfaste de la gratuité du crédit qui se retrouve dans les taux bas de la FED : Bastiatétait hostile au crédit gratuit prôné par Fourier, or on retrouve l'ombre de Fourier dans cette politique de taux bas, favorisant la création monétaire. Mais le facteur le plus important dans la crise que l'on retrouve sans cesse dans la théorie de Bastiat est l'action étatique, action qui a permis la crise. «La Federal National Mortgage Association (FNMA ou Fannie Mae) est une société par actionscréée par le gouvernement fédéral américain en 1938 dans le but d'augmenter la liquidité du marché des prêts hypothécaires. Elle est autorisée à prêter et à garantir des prêts à d'autres institutions financières. Aux États-Unis, elle est leader dans le marché des prêts hypothécaires de deuxième main, lequel alimente en liquidités le marché des prêts hypothécaires de première main, elle a donc pu...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Crise financière et crise économique
  • Crise économique et financière actuelle
  • De la crise financière à la crise économique
  • La crise économique et financière
  • Crise économique et financière
  • Crise financière et économique de 2008
  • La crise financière et économique irlandaise
  • Crise économique et financière

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !