Libertinage

341 mots 2 pages
Le Libertinage: synthèse

Définition:
Libertinage, le fait d'être libertin. Libertin vient du latin : « Libertinus » qui veut dire
« esclave qui vient d'être libéré, affranchi ».
2 acceptions :
– Version d'origine, celui qui remet en cause les dogmes établis. Libre penseur, affranchi de la métaphysique et de l'éthique religieuse.
– Le sens qui prévaut de nos jours se réfère au libertin de mœurs, celui qui s'adonne aux plaisirs charnels avec une liberté qui dépasse les limites de la morale conventionnell

Historique de la notion :
Né au XVIe siècle (en Italie) le libertinage de pensée (intellectuelle) apparaît un siècle plus tard en France et deviendra la raison critique des philosophes. Le XVIIe siècle est l’apogée du libertinage car il comprenait beaucoup de grands auteurs. Les libertins sont matérialistes et sont vus comme un danger par la monarchie puisqu'elle repose sur la divinité. Ils tolèrent et sont respectueux. Les grandes découvertes vont amplifier ce courant de pensée.
Avec la révolution française le libertinage perd sa principale raison d'être. Le libertinage devient une recherche excessive de plaisirs sensuels, il devient un jeu érotique fondé sur la séduction (conquête amoureuse).

Historique du roman libertin avant le XVIIIe:
Le genre littéraire libertin prend ses racines dans la tradition libertine européenne, il est toujours continué a nos jours. Les auteurs considérés comme libertins semblent se faire vraiment connaître dés le XVIe siècle mais moins pour leurs œuvres mais plutôt pour leur esprit frondeur. Le libertinage était intellectuel et en rapport avec la religion. Vers le XVIIe siècle le libertinage s'est beaucoup développé intellectuellement et a plus tourné vis-à-vis de la morale. Au XVIIIe siècle le libertinage a le plus évolué et est passé d'un libertinage intellectuel à un libertinage de mœurs. Les auteurs libertins avant le XVIIIe se montrent précautieux et discrets pour cause de condamnations de

en relation

  • Le libertinage
    4105 mots | 17 pages
  • Le libertinage
    419 mots | 2 pages
  • Le libertinage
    750 mots | 3 pages
  • Le Libertinage
    1058 mots | 5 pages
  • le libertinage
    328 mots | 2 pages
  • Le libertinage
    418 mots | 2 pages
  • Libertinage
    1042 mots | 5 pages
  • Libertinage
    409 mots | 2 pages
  • le libertinage
    458 mots | 2 pages
  • libertinage
    819 mots | 4 pages