Lien entre progrès technique et croissance, cycles économiques, kaldor

2089 mots 9 pages
Le carré magique de Nicholas Kaldor

Nicholas Kaldor est un économiste britannique du 20è siècle. Il s'inspire de la théorie keynésienne.

Le carré magique est une sorte de référence : au plus on se rapproche du carré magique au plus la situation économique du pays est idéale !

Sa théorie est représenté sous forme de carré construite sur base de 4 taux :

croissance du PIB : 5% l'an Taux annuel de l'inflation : nul Taux annuel de chômage : nul Solde de la balance des transactions courantes : nul ou légèrement positif

Carré magique :

Taux d'inflation : l'inflation est maîtrisée => stabilité des prix.

Si on arrive pas à mettre assez de biens sur le marché, on va augmenter les prix => inflation car il y a une perte de la valeur de la monnaie.

Taux de croissance : le plus élevé possible. L'idéal est de 5 % MAIS sil il est trop supérieur l'inflation ne sera pas maitrisé.

Chômage : il faut voir qui est au chômage, en Belgique on manque d'infirmiers, d'informaticiens et d'ingénieurs. -Politique de rigueur : On ne va pas faire d'un ouvrier textile un ingénieur. -Politique conjoncturelle : une nouvelle entreprise textile fait apparition, l'ouvrier textile trouvera de l'emploi.

Exemple :
Inadéquation des qualifications des chômeurs par rapport à la demande des entreprises.

Chômage conjoncturelle : Lier à l'évolution de l'économie cyclique | Chômage structurelle : Chômeurs non qualifiés par rapport à la demande des entreprises (+ grave) |
Solde de la balance commerciale : différence entre les exportations (revenus) et importations (dépenses)

Selon Kaldor :

-taux de croissance le plus élevé possible (5%)
-tx inflation : 0%
-tx de chômage : 0%
-solde de la balance commerciale : 0 ou + =>Si trop élevé, on ne respecte pas la stabilité des prix (pas de maitrise de l'inflation)

Il faut promouvoir les exportations, si bcp de revenus, => afflux de richesse car tout le monde est plus riche et

en relation

  • been économist
    5744 mots | 23 pages
  • Economie
    2870 mots | 12 pages
  • Croissance et répartition
    6208 mots | 25 pages
  • Dissertation
    14198 mots | 57 pages
  • vocabulaire incontournable en economie
    1548 mots | 7 pages
  • Investissement et croissance
    2577 mots | 11 pages
  • Synthèse croissance
    3670 mots | 15 pages
  • harrod
    7982 mots | 32 pages
  • Nouvelle économie
    42858 mots | 172 pages
  • Nouvelleeconomie
    41171 mots | 165 pages