Liste de leture l'assommoir emile zola

2868 mots 12 pages
Entretien n°2 - Nous voulions vous voir pour avoir des informations sue le déroulement, savoir comment vous êtes arrivez à ce résultat et comment vous avez résolu ces problèmes sociaux avec le paysage et les problématiques générales.
- Vaste sujet, vaste question. C’est complètement un déroulé.
Au départ la couverture fait partie du projet en rue de la rénovation de toute cette zone detc., donc et voilà. Ça va un peu au-delà de ça parce qu’en fait la couverture, elle provient quand même d’une bataille des habitants et de la ville de trente ans pour essayer d’obtenir une couverture de l’autoroute. Un : par rapport au bruit. Deux : Pour essayer de recoudre aussi en tant que la demande de la couverture par les habitants, par la ville et, et donc la ville à travers les habitants remonte à bien avant le projet en rue. Donc à un moment donné je suppose que dans le projet cela c’est greffé d’une manière ou d’une autre ou est-ce que le fait que finalement il faisait la couverture à été intégré dans le projet en rue ? Parce que la couverture elle-même n’a pas été payée pendant le projet en rue. La couverture c’est un projet (hésitant )ville , enfin état , état . Et en fait il ya une convention entre l’état et la ville qui autorise la ville à aménager quelque chose sur la dalle de l’autoroute qui est une dalle uniquement faite pour avoir de l’espace vert dessus. ON peut imaginer qu’il y aurait pu avoir des constructions ou quoi que ce soit, un bout de ville. Non non, c’est une dalle très légère que l’état à consentit à payer à Bagnolet pour recoudre un peu son tissu et payer aux habitants une couverture anti bruit.
Quand on est arrivé, il n’y avait rien à cet endroit, il y avait juste une passerelle à cet endroit-là, un tout petit pont.

- Pas de murs anti bruits ?

- Non non pas à ce moment là parce que l’autoroute est enterré donc il n’y en a pas, cela ne sert ^presque a rien car les bâtiments sont trop grands sur les côtés. Donc

en relation