Litérature

718 mots 3 pages
II- Dom Juan, beau parleur et jouisseur

Bien que Dom Juan incarne les différentes formes de libertinage du XVII ème siècle, c’est à la figure du séducteur impénitent que fait d’abord songer son nom mythique : par antonomase, un « don juan » désigne couramment un coureur de jupons.

Or, contrairement à Tirso de Molina, Molière fait plus discourir qu’agir son héros en matière de conquêtes féminines : les déclarations triomphalistes du libertin (Acte I, scène 2) contrastent avec la modicité de ses prouesses scéniques. Alors que Dom Juan dit avoir « sur ce sujet l’ambition des conquérants, qui volent perpétuellemnt de victoire en victoire », on le voit dérober à la colère d’Elvire, tomber à l’eau quand il veut enlever une jeune fiancée.
On peut mettre ce paradoxe au compte de l’ironie de Molière ou penser comme Louis Jouvet, que le sujet de la pièce est bien plus le défi métaphysique que la séduction des femmes.

Reste que le portait initial de Dom Juan, fait par son valet (acte I, sc.1), illustre bien le libertinage de mœurs réprouvé au XVIIème siècle : « pourceau d’Epicure » », « épouseur à toutes mains », « Dame, damoiselle, bourgeoise, paysanne, il ne trouve rien de trop chaud pour lui ».
On retrouve à travers ces expressions, l’idée du fameux « catalogue » qui deviendra un motif essentiel du mythe de Don Juan, notamment dans l’opéra de Mozart. Le libertin est un collectionneur de femmes, proies qu’il s’agit moins de posséder durablement que de pourchasser inlassablement : il faut que la belle résiste pour faire goûter au séducteur « les charmes attrayants d’une conquête à faire » mais « lorsqu’on en est maître une fois, il n’y a plus rien à dire ni rien à souhaiter » (acte I, sc.2).

Là encore, on mesure l’écart qui sépare la théorie de la pratique de Dom Juan en le voyant séduire les paysannes durant l’acte II : loin de « réduire, par cent hommages, le cœur d’une jeune beauté » et « voir, de jour en jour les petits progrès qu’on y fait », le héros

en relation

  • Litérature
    14649 mots | 59 pages
  • La literature
    422 mots | 2 pages
  • Literature
    925 mots | 4 pages
  • La litérature
    857 mots | 4 pages
  • Literature
    1344 mots | 6 pages
  • Literature
    5194 mots | 21 pages
  • Litérature
    604 mots | 3 pages
  • Literature
    2384 mots | 10 pages
  • Literature
    3427 mots | 14 pages
  • litérature
    2431 mots | 10 pages