Littérature africaine vs québécoise

Pages: 8 (1778 mots) Publié le: 11 septembre 2014
J’ai terminé les deux pièces de théâtre. Ce qui m'a frappée d'abord, c'est l'image des Blancs
et des Noirs. Bernard Dadié ne s'encombre pas trop de nuances. Les Noirs sont fiers,
fidèles, droits, bons mais trop naïfs et tombent très facilement dans les pièges des Blancs
cupides. Parfois, une voix s'élève pour mettre les Noirs en garde, mais on la fait taire
immédiatement. Il est curieux quecette voix soit celle d'une femme dans Béatrice du
Congo. Il m'a semblé que les femmes n'avaient pas un très grand rôle social à jouer dans
ces pièces à part plaire aux hommes, servir et s'occuper des enfants. Les Blancs, eux, ne
cherchent qu’à s’enrichir, même s’il faut pour cela duper, mentir et se cacher sous de faux
prétextes comme la religion. Leur ethnocentrisme est éclatant. Tous ceuxqui ne pensent
pas et ne vivent pas comme eux se trompent manifestement.
Je crois que des pièces comme celles-là sont malgré tout nécessaires aux peuples qui
cheminent vers leur liberté et leur autonomie. Le passé colonial de l’Afrique est loin d’être
complètement liquidé. Il est encore trop récent pour n’avoir pas laissé des marques
profondes dans l’âme collective et l’imaginaire des peuples.J’en sais quelque chose, moi
qui suis Québécoise d’origine grecque, née de parents immigrants déracinés. Être
spécialisée en littérature québécoise dans ces conditions est plutôt étrange. On me le dit.
Ici, plusieurs événements historiques ont modelé l’identité québécoise. D’abord, au XVIIe
siècle, les Français ont établi une colonie, la Nouvelle-France, dans le but de piller les
ressourcesabondantes du Nouveau Monde pour enrichir le roi de France. Tout cela, sous
couvert d’évangélisation des « sauvages ». En fait, les Français leur ont apporté maladies et
guerres et ont abusé de leurs ressources, de leur travail et de leur naïveté tout comme ils
l’ont fait plus tard en Afrique. Aujourd’hui, le peu qu’il reste des « Indiens d’Amérique » vit
dans des « réserves » dans desconditions misérables. Ce sont les ethnies qui ont le plus
de problèmes sociaux et économiques. Mais les Anglais ont ravi aux Français cette belle et
riche colonie un siècle et demi plus tard par les armes. Les Anglais, dans leur grande
générosité (sic), ont laissé aux vaincus la liberté de pratiquer leur religion et de parler leur
langue. Cela a eu pour effet de créer un pays où deux peuples rivauxcohabitaient sans
presque se mélanger. D’un côté les Anglais protestants, environ 10-20% de la population,
mais qui détiennent tout le pouvoir politique et économique, et de l’autre, les Français
catholiques, 80-90% de la population silencieux et ouvriers. Cet état a persisté plus d’un
siècle et a même empiré. Le clergé catholique exhortait les fidèles à toujours se soumettre
au pouvoir et àne pas se rebeller, étant donné que tout pouvoir vient de Dieu. Vers les
années 1960, le peuple québécois commence à « ruer dans les brancards » comme on dit
ici. Des velléités de libération et d’indépendance naissent. Même un parti politique
indépendantiste se forme. En littérature foisonnent les œuvres dites « de révolte» où un
antihéros canadien-français, fatigué de se faire dominer par lepouvoir anglais et face à un
cul-de-sac dans sa vie, tente de se rebeller (parfois sans succès). Dans cette période
littéraire, l’image des Québécois est très négative. On parle d’eux comme étant des porteurs
d’eau, des « nés pour un petit pain », et même des « nègres blancs d’Amérique ». Un
auteur révolutionnaire, Pierre Vallières, a même écrit un essai percutant portant ce titre dans
lesannées ’60. Ce n’est qu’une décennie plus tard qu’apparaîtra le héros grand, fort, fier,
rassembleur et capable de réaliser ses rêves. Nous serons alors en pleine période
d’euphorie, la période du grand rêve devenu possible : celui de l’indépendance du Québec.

Mais, en 1980, un référendum sur la question de l’indépendance donne 60% non et 40% oui.
Le grand rêve s’écroule. Avec le recul, tous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Littérature québecoise
  • Littérature québécoise
  • Littérature québécoise
  • Litterature quebecoise
  • litterature africaine
  • Litterature africaine
  • La littérature africaine
  • La litterature africaine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !