Littérature africaine

Pages: 5 (1042 mots) Publié le: 13 avril 2011
MINISTERE DE LA SANTE BURKINA FASO
--------- -------
SECRETARIAT GENERAL Unité - Progrès - Justice
---------
DIRECTION REGIONALE DE
LA SANTE DU CENTRE-EST
----------
DISTRICT SANITAIRE DE TENKODOGO

RAPPORT DE LA SUPERVISION DES ASC SUR LA PCIME COMMUNAUTAIRE************
DEUXIEME SEMESTRE 2010

Avril 2011

INTRODUCTION
Dans le but d’améliorer les services à base communautaires notamment la mise en œuvre de la PCIME communautaire, l’Equipe Cadre du District sanitaire de Tenkodogo a planifié pour le deuxième semestre 2010 une supervision des ASC.
La PCIME communautaire fait la promotion des dix-sept (17) pratiques clés visant à améliorer la prise encharge de l’enfant dans la communauté.
Cette supervision a été réalisée par les Infirmiers Chefs de poste du 15 au 21 Mars 2011.
Ce présent rapport retrace le déroulement de l’activité et les différents résultats obtenus.
L’ossature du présent rapport s’articule autour des points suivants:
* Objectifs de la supervision
* Déroulement de la supervision
* Résultats
*Difficultés
* Recommandations
* Conclusion

1- OBJECTIFS DE LA SUPERVISION

1 .1 Objectif général
Renforcer les compétences des agents de santé communautaire dans la mise en œuvre de la PCIME communautaire.

1.2 Objectifs spécifiques
* Vérifier la mise en œuvre des recommandations/suggestions de la précédente supervision ;
* Evaluer les connaissances des ASC surla PCIME communautaire ;
* Evaluer le niveau de mise en œuvre de la PCIME communautaire dans les villages de l’aire de responsabilité ;
* Apprécier les interventions menées par les ASC pour la mise en œuvre de la PCIME communautaire ;
* Faire un rappel des pratiques clés ;
* Encourager les ASC pour la mise en œuvre de la PCIME communautaire ; 
* Recueillir les difficultésdes ASC dans la mise en œuvre de la PCIME communautaire ;
* Appuyer les ASC dans la résolution des difficultés rencontrées.

2- DEROULEMENT DE LA SUPERVISION
Une seule méthode a été utilisée pour cette supervision. Il s’est agi de la méthode directe. L’entretien a été la technique utilisée.
- L'entretien avec les ASC a porté sur :
* les dix -sept (17) pratiques familialesclés ;
* les déterminants des dix -sept 17 pratiques clés ;
* les contraintes pour la mise en œuvre de la composante communautaire de la PCIME ;
* l’accompagnement des mères dans l’appropriation des pratiques familiales clés.
Des dix-sept (17) pratiques clés, celles ayant fait l’objet d’échange avec les ASC sont :
* l’utilisation des MII ;
* l’allaitement exclusivement au seinjusqu'à 6 mois ;
* la prise en charge de la diarrhée à domicile ;
* la prise en charge de la fièvre à domicile ;
* la prise en charge de la toux à domicile 
* le lavage des mains ;
* la recherche des soins.

3- RESULTATS
A l’issue de la supervision des ASC formés sur la PCIME communautaire, les principaux résultats obtenus sont résumés en points forts et insuffisances.3.1 Points forts
* Mise en œuvre de la majorité des recommandations de la précédente supervision ;
* Sensibilisation des mères sur certaines pratiques clés de la PCIME communautaire ;
* La prise en charge de la fièvre à travers la PECADO ;
* La prise en charge de la diarrhée à domicile par certains ménages ;
* Bonne connaissance des ASC des modes de transmission des maladiescourantes ;
* Dépistage et référence des enfants malnutris dans les CSPS par la majorité des ASC ;
* Existence de forages fonctionnels dans certains villages ;
* Connaissance de certains signes de danger chez les enfants malades par la majorité des ASC ;
* Mise en œuvre de quelques pratiques (lavage des mains, utilisation de MII…) par les ménages ;
* Dévouement des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Litterature africaine
  • La littérature africaine
  • La litterature africaine
  • Littérature africaine
  • Litterature africaine
  • Littérature africaine
  • Littérature africaine
  • littérature africaine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !