Littérature comparée

5751 mots 24 pages
JEAN sESS&RE

LITTÉRATURE COMPARÉE ET CRITIQUE LITTÉRAIRE CONTEMPORAINE Notes pour définir l'unité du champ des études littéraires Ces quelques pages entendent n'être que de simples remarques qui précisent ce que pourrait être une approche des littératures du xixe et du xxe siècle dans une perspective comparatiste qui reprenne de manière précisément comparatiste et historique quelques uns des principaux acquis de la critique littéraire contemporaine . La liberté et la modestie du propos, son caractère parfois un peu convenu n'interdisent pas que l'on plaide finalement pour une relecture de notre tradition comparatiste, de cette critique littéraire contemporaine, et de suggérer ce qui peut être tenu pour une manière de reconstitution de la littérature comparée, par laquelle il puisse être rendu compte à la fois de cette tradition, de cette critique contemporaine, des principaux courants de la littérature occidentale depuis deux siècles . Dès lors que l'on continue de considérer que la littérature comparée doit être une entreprise de comparaison des oeuvres et textes littéraires, certaines des données prévalentes dans la critique contemporaine rendent cette entreprise hasardeuse, tant dans une perspective historique que dans une perspective formelle. Cette remarque n'a rien d'original . Il faut cependant souligner que, dans la pratique critique contemporaine, elle renvoie à deux ambiguïtés. D'une part, l'ambiguïté qui se lit dans la thèse qui oppose radicalement tradition critique de la littérature comparée et critique contemporaine . D'autre part, l'ambiguïté qui se lit tant dans cette critique contemporaine que dans l'usage qui est fait de cette critique par la littérature comparée. La première ambiguïté, particulièrement illustrée para les polémiques menées par René Wellek contre la déconstruction et, de façon plus générale, par les thèses des tenants d'une stricte histoire littéraire comparée, réside dans le fait que la comparaison des littératures a pour

en relation