Littérature féminine

Pages: 40 (9758 mots) Publié le: 4 mai 2010
Marie-Annick GERVAIS-ZANINGER Université de NANCY II Journée Agrégation Duras 15 janvier 2006

VOIR / ÊTRE VU CHEZ MARGUERITE DURAS

Introduction L’œuvre de Marguerite Duras est marquée par le retour obsessionnel de thématiques dont l’origine est sans doute à chercher dans la structure psychique de leur auteur, laquelle, dans un entretien avec Madeleine Chapsal, reconnaît elle-même : « Jetourne en rond dans tous mes livres. » Parmi ces récurrences significatives, on relève l’insistance de la problématique du voir et de son corollaire (ou son symétrique) être vu. On ne peut qu’être frappé, à la lecture des œuvres au programme, par la répétition inlassable du verbe « voir » et de ses synonymes (« regarder », « suivre des yeux », « observer »…) Ces personnages qui n’agissent pas (ou sipeu) se livrent intensément à l’activité de voir, qui est liée à des vécus affectifs d’une particulière intensité, au point qu’on peut considérer la vue comme le sens dominant, et les perceptions visuelles comme un élément majeur dans le vécu des personnages : expériences de joie intense mais aussi affects douloureux, avec souvent une grande ambivalence, un affect pouvant s’inverser en soncontraire ou des affects antagonistes coexister. Voir, se voir, être vu, ne pas voir, autant de postures déterminées par des modalités spécifiques du désir - qui rencontrent autant d’interdits ou d’empêchements, lesquels freinent et tout à la fois stimulent le geste de transgression (à la manière de Lol, épiant, du champ de seigle, le couple Jacques Hold / Tatiana à travers le cadre de la fenêtre). Voirsatisfait une pulsion d’emprise (dont le but est de dominer l’objet extérieur, de le maîtriser ), dans un espoir de capture qui passe par la répétition : il ne s’agit pas seulement de voir, mais de re-voir. Une compulsion de répétition anime en effet le désir de voir La scène du champ de seigle où Lol, cachée, observe Tatiana et Jacques Hold est reprise sur un mode lancinant : il s’agit de revivrele même scène pour Lol, de nous la faire re-voir pour MD. Car la volonté de faire voir détermine, dans les récits de Duras, le rapport au lecteur. Le narrateur (et ses avatars) sollicite vivement la pulsion scopique du lecteur, son désir de voir (grâce en particulier à un lexique très « corporel »). Le narrateur se définit fréquemment comme celui qui voit (ou imagine, reconstituant une scène àlaquelle il n’a pas assisté) : « je vois ceci», dit Jacques Hold dans Le Ravissement de Lol V ; Stein.(p.56). Mais le désir de voir (et de faire voir) bute contre un impossible à voir, et à dire (voir et dire entrant dans une relation d’équivalence). Les personnages capables de voir au-delà du visible accèdent à un savoir (ou au pressentiment d’un savoir) inaccessible aux autres : le savoir du Rien,de la perte qui mine le réel. Voir l’objet perdu : tel serait aporétiquement la visée du voir, dont l’impossibilité relance la chaîne substitutive des regards et des objets. Je soulignerai ainsi, dans un premier temps, la présence insistante (quasi obsessionnelle) d’un dispositif visuel dans les récits de MD ; puis je m’attarderai sur les troubles du regard, avant de terminer sur la butée duregard contre un impossible à voir, au fondement de l’œuvre de M.D. 1

I.

La présence insistante d’un dispositif visuel

1. Faire voir : le privilège du narrateur et de personnages-relais a) Voir selon le narrateur. Le texte littéraire, selon Max Milner, est « une machine à faire voir » (La fantasmagorie, Essai sur l’optique fantastique, 1987). Chez MD, voir apparaît bien comme le moteur durécit, sur le double plan de l’énoncé et de l’énonciation. Le narrateur dispose de la faculté de voir (ou de croire voir) et de faire voir. Jacques Hold, dans Le Ravissement, se donne pour tâche de reconstituer le vécu de Lol sur le mode d’une fiction vraie, l’invention palliant le non-vu. On note la récurrence p. 53, 55, 56 des formules : « Je vois ceci », « J’invente, je vois », « J’invente » :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • littérature féminine
  • la littérature féminine
  • La littérature féminine au maroc
  • La littérature féminine au maroc
  • Notes sur "Littérature au féminin"
  • La littérature féminine au maroc
  • litterature feminine maghrebine
  • les figures féminines de la littérature

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !