Littérature wayuu

1514 mots 7 pages
Littérature Wayuu

1. Vito Apüshana

- Biographie

Le poète Vito Apüshana représente le sentiment créatif de l’esprit Wayuu. Il est né dans la Serrania de Jalala dans La Guajira Colombienne. Les premiers poèmes de Vito ont circulé dans toute La Guajira puis ont été publiés dans des revue nationales et des livres d’anthologie. Ce poète donne à percevoir la vie des Wayuu. Au départ personne ne le connaissait. Les Colombiens se sont aperçus ensuite qu’il s’agissait du poète Miguelangel Lopez-Hernandez, qui a gagné le prix « Casa de las Américas » l’année 2000 avec son ouvrage « Encuentros en los Senderos de Abya Yala ». Un anonyme a écrit : « Vito se trouve dans la lecture des ses poèmes qui proviennent de l’interprétation des rêves, des Jayechis, des dessins Kannasü, des récits des Alaülas, de la parole des Pütchipü’ü, des chanson des oiseaux, des sons de Jouktai, (le vent de l’est). »

- Poèmes

Wayuu

Je suis né d’une terre lumineuse je vis au milieu des lumières, même dans la profondeur des nuits je suis la lumière d’un rêve ancien.

Je cherche, à travers l’éclat des eaux, ma soif c’est aujourd’hui que je suis la vie.

Je suis le calme de mon grand père Anapure qui mourut souriant.

Jierru
(Femme)

La vie est ici, pleine, parmi les femmes ma sœur est le matin ma femme est l’après-midi ma mère est la nuit
Ma grand mère est le rêve mlle se réjouit, à la manière du puits : en profondeur, brièvement.

Alaüla
(L’oncle maternel)

Quand mourut mon oncle Cature j’ai senti m’envahir la folie d’atteindre à la nage le soleil rouge à l’horizon.
Depuis ce moment ma petite sœur Oumala m’attend sur la plage pour que nous allions ensemble à la Rancheria

Chimare

Je prépare le voyage pour Chimare par un chemin ouù la Colombe des bois, Mouwa, ne s’effraie pas à notre approche.

A MMA La terre

Mma la terre réserve sa bonté pour les pas de douceur…

Tu peux lancer sur elle les semences justes et des

en relation