Littérature

420 mots 2 pages
4.Madeleine ou la quête d'absolu:
Elle ne trouve pas de salut. Son père a transmué sa peine dans la musique, la musique devient son lien à la vie comme à la mort. Madeleine, différemment à son père ne trouve pas son salut dans la musique car elle s'est dépossédée de son art au profit de Marin Marais; elle n'a rien gardé pour elle. Elle s'est faite passeuse de son âme. Chez elle la musique est toujours médiation. Dans un premier temps, c'est par son père qu'elle apprend la musique, une musique qui n'est pas la sienne mais celle de son père. Ensuite c'est elle qui transmet ce savoir à Marin Marais. Elle n'a pas atteint de liberté ni d'autonomie dans le monde musical. Madeleine meurt de ne pas avoir atteint sa liberté dans la musique.

perposition puis un travelling arrière vient rappeler que cette nature morte est également un tableau cinématographique. Les mêmes objets se déplacent, circulent dans les mains au cours de la scène de confrontation entre les deux musiciens comme s’ils retrouvaient leur réalité.
Le cinéma rend également hommage à la peinture du XVIIe siècle avec le choix du plan fixe inauguré dans le prologue, les portraits de Madeleine, les clairs-obscurs dans les scènes d’intérieur rappelant les toiles de Georges de La Tour.
Est énigmatique le sens de la visite rendue à M. Baugin dans son atelier par Sainte Colombe et Marin Marais. Alors que l'artiste travaille sur une œuvre non moins célèbre – la Nature morte à l'échiquier - dans laquelle peut être mise en lumière l'allégorie des « cinq sens », Sainte Colombe voit en cette peinture une mise à l'index de la profusion et des plaisirs avant de se tourner vers son élève en lui soufflant pédagogiquement : « Ce sont tous les plaisirs du monde qui se retirent en nous disant adieu » (p. 60). Il compare par la suite la technique de l'archet à celle du pinceau : en quelque sorte, il donne à la musique et à la peinture une quête commune, celle de l'absolu. Or, Lubin Baugin s'oppose à cette vision en

en relation

  • littérature
    5840 mots | 24 pages
  • Littérature
    475 mots | 2 pages
  • Littérature
    428 mots | 2 pages
  • Litterature
    1404 mots | 6 pages
  • litterature
    589 mots | 3 pages
  • Litterature
    305 mots | 2 pages
  • Littérature
    9989 mots | 40 pages
  • Littérature
    332 mots | 2 pages
  • Littérature
    7168 mots | 29 pages
  • Littérature
    4844 mots | 20 pages
  • Littérature
    425 mots | 2 pages
  • Littérature
    752 mots | 4 pages
  • Litterature
    1197 mots | 5 pages
  • littérature
    1754 mots | 8 pages
  • Littérature
    444 mots | 2 pages