Littérature

Pages: 2 (274 mots) Publié le: 24 août 2011
L’esprit du Romantisme

Il pourrait être défini par Jean-Paul, poète allemand : "Un matin, me vint du ciel comme un éclair cette idée : "je suis un moi",qui dès lors ne me quitta plus; mon moi s’était vu lui-même pour la première fois, et pour toujours".Il s’agit d’une sorte de découverte de la subjectivité, cequi explique la prolifération, chez les romantiques, des oeuvres autobiographiques : récits personnels, mémoires, journaux intimes etc. La découverte de lasubjectivité est liée à une crise de la conscience, qui resitue l’homme dans ses rapports avec le monde, à la suite des crises politiques et socialesrécentes.Les classiques considéraient la raison comme l’absolu de l’homme, sa substance, alors que les romantiques privilégient la sensibilité. Le modèle classique est"l’honnête homme", satisfait et monolithique, aspirant à la perfection. Le romantique est au contraire divisé, complexe, cherchant à retrouver une unité.La recherche d’une unité pour l’esprit tourmenté du poète peut s’inspirer de thèmes différents : l’amour, la femme, la nature, l’exotisme (pas seulementgéographique) et l'histoire : "Ce qui nous distingue, c’est l’exotisme; il y a deux sens de l’exotisme : le premier vous donne le goût de l’exotique dans l’espace,le goût de l’Amérique, le goût des femmes jaunes, vertes etc. Le goût plus raffiné, c’est une corruption suprême, c’est le goût de l’exotisme dans le temps"(Théophile Gautier). C’est surtout le goût du mystère qui attirent les romantiques, et qui les conduit à la production d’une poétique du rêve et du souvenir.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Littérature
  • Littérature
  • Littérature
  • Littérature
  • Litterature
  • litterature
  • Litterature
  • Littérature

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !