Litterature

1569 mots 7 pages
UNE FEMME DU FOND DU PEUPLE « L’existence des femmes en société est encore incertaine(…) dans l’état actuel, elles ne sont pour la plupart, ni dans l’ordre de la nature, ni dans l’ordre de la _société’.» Mme de Staël, De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales, 1800._ Séance 4 : Fantine, esclave ou ilote ? Groupement de textes : un être sans droits. Support : Tome 1 Texte 1 : livre 3, chp*.* II Fantine était un de ces êtres comme il en éclot, pour ainsi dire, au fond du peuple. Sortie des plus insondables épaisseurs de l’ombre sociale, elle avait au front le signe de l’anonyme et de l’inconnu. Elle était née à Montreuil-sur-Mer. De quels parents ? Qui pourrait le dire ? On ne lui avait jamais connu ni père ni mère. Elle se nommait Fantine. Pourquoi Fantine ? On ne lui avait jamais connu d’autre nom. À l’époque de sa naissance, le Directoire existait encore. Point de nom de famille, elle n’avait pas de famille ; point de nom de baptême, l’église n’était plus là. Elle s’appela comme il plut au premier passant qui la rencontra toute petite, allant pieds nus dans la rue. Elle reçut un nom, comme elle recevait l’eau des nuées sur son front quand il pleuvait. On l’appela la petite Fantine. Personne n’en savait d’avantage. Cette créature humaine était venue dans la vie comme cela. À dix ans, Fantine quitta la ville et s’alla mettre en service chez les fermiers des environs. À quinze ans, elle vint à Paris « chercher fortune ». Fantine était belle et resta pure le plus longtemps qu’elle put. C’était une jolie blonde avec de belles dents. Elle avait de l’or et des perles pour dot, mais son or était sur sa tête et ses perles étaient dans la bouche. Elle travailla pour vivre ; puis, toujours pour vivre, car le cœur a sa faim aussi, elle aima. Elle aima Tholomyès. (…) Texte 2 Tome 1, livre 5 chp*.* IX Fantine se retrouve mère célibataire. Elle quitte Paris_, confie sa fille Cosette, à un couple d’aubergistes

en relation

  • Litterature
    1678 mots | 7 pages
  • Qu est ce que la litterature
    9360 mots | 38 pages
  • La littérature
    456 mots | 2 pages
  • Littérature
    1303 mots | 6 pages
  • Litterature
    930 mots | 4 pages
  • Littérature
    408 mots | 2 pages
  • La littérature
    792 mots | 4 pages
  • Litterature
    9911 mots | 40 pages
  • Litterature
    23995 mots | 96 pages
  • Littérature
    887 mots | 4 pages