livre Les Voisins

594 mots 3 pages
Nous avons tous une perception différente de la vie qui nous entoure. Chacun la critique à sa manière. Par exemple, certains peuvent penser que celle-ci est absurde et ainsi écrire des textes et des pièces de théâtre qui se basent sur des événements réels (ou pas), mais qui les transforment en absurde ou accentuent leur côté absurde pour démontrer leur façon de penser. C’est le cas, je crois, pour la pièce Les voisins de Claude Meunier et Louis Saia. Ce qui nous amène à réfléchir à cette question; puisque la pièce illustre une critique sociale et que cette critique est teintée d’humour absurde, peut-on dire que cette pièce présente un portrait juste et réaliste de la société? C’est sur cette question que je vais donner mon point de vue avec deux arguments. Ceux-ci expliqueront pourquoi je crois que cette pièce présente un portrait juste et réaliste de la société. Donc,en premier lieu, je vais parler des relations entre voisins et en second lieu, des relations de couple.

Les relations entre voisins :
Les relations entre voisins sont souvent des relations ambivalentes, on ne sait pas trop comment réagir. Les sujets de conversations sont très souvent banals, on parle de la pluie et du beau temps, du quartier, etc. Très souvent, on veut remplir les malaises ou éviter les situations malfaisantes. On ne se connait pas vraiment et l’on n’a jamais vraiment pris le temps de se connaitre. Comme le titre l’indique, le livre Les voisins exploite ce genre de relation en y ajoutant bien sûr le côté absurde. Ce côté absurde va accentuer et exagérer certains aspects et actions de ces relations, mais leurs bases seront toujours réelles. Par exemple, pour démontrer le manque de sujet de conversation entre voisins, on peut voir dans le texte, par les didascalies, que les personnages cherchent quoi dire. Exemple : p.7, discussion entre Bernard et George : « Bernard. Ah ben quen! Qu’est-ce tu fais ici? George. Aucune idée (Temps.) Pis toi? Es-tu après couper ta haie, coudonc? ».

en relation

  • Le mâitre des jardins noirs analyse
    2376 mots | 10 pages
  • Fiche de lecture la mare au diable george sand
    1026 mots | 5 pages
  • Vincent engel mon voisin
    571 mots | 3 pages
  • Critique : "les catilinaires"
    980 mots | 4 pages
  • Analyse de la société dans "Le Diable au Corps"
    1238 mots | 5 pages
  • L huitre et les plaideurs
    1758 mots | 8 pages
  • Balzac et la petite tailleuse chinoise
    829 mots | 4 pages
  • prendre soin à l'hopital
    825 mots | 4 pages
  • Vincent engel "mon voisin, c'est quelqu'un"
    3488 mots | 14 pages
  • Les âmes grises
    2173 mots | 9 pages