Londres

266 mots 2 pages
Analyser et mettre en relation deux documents

Document 1 : vue aérienne du quartier de la City à Londres

Document 2 :

La puissance économique et financière de Londres
Londres est devenue la première place bancaire par la concentration de près de 550 banques étrangères. La capitalisation boursière du marché des actions de la métropole est équivalente à celle des principales bourses européennes combinées. Près du tiers des plus grandes compagnies européennes a élu domicile à Londres. La croissance du Produit Urbain Brut du Grand Londres a connu une accélération rapide à la fin des années 1980 et au cours des années 1990. C’est aujourd’hui, avec un PUB de 400 milliards d’euros la première région économique d’Europe. Si globalement le nombre d’emplois a augmenté, l’emploi industriel est désormais résiduel. Par son attraction, la métropole a absorbé une région économique d’environ 100 km de rayon.

Manuel Appert, « Londres : métropole globale », Géocarrefour, 2008.

Notes :
Capitalisation boursière : valeur totale des actions échangées dans une bourse de valeurs
Produit Urbain Brut : Somme des richesses produites dans une ville par toutes les entreprises implantées à l’intérieur de cette ville en une année
Grand Londres : territoire composé de Londres, de ses banlieues et de sa couronne périurbaine

Questions :

1. En quoi le document 1 illustre-t-il bien le document 2 ?

2. D’après le document 2 et vos connaissances, expliquez quelles sont les activités et les fonctions économiques qui permettent à Londres d’exercer une influence à plusieurs échelles.

3. D’après ces documents et vos connaissances, en quoi peut-on dire que Londres est une ville mondiale ?

La note

/ 20
L’appréciation

en relation

  • Londres
    780 mots | 4 pages
  • Londres
    1536 mots | 7 pages
  • Londres
    1001 mots | 5 pages
  • Londre
    275 mots | 2 pages
  • londres
    1376 mots | 6 pages
  • Londres
    11833 mots | 48 pages
  • Londre
    1701 mots | 7 pages
  • Londre
    959 mots | 4 pages
  • Londres
    341 mots | 2 pages
  • Londres
    275 mots | 2 pages