Longyun

2092 mots 9 pages
Texte 1
Si j’avais la possibilité de passer plusieurs mois en France, il me semble que je préfèrerais m’installer en province.Mais si je devais rester simplement quelques jours ou quelques semaines, je choisirais Paris.Dans ce dernier cas, je viendrais à Paris, car c’est la capitale de la France, une ville célèbre entre toutes pour la beauté de ses monuments, la richessse de ses musées, la vie culturelle en général.J’aimerais aussi beaucoup me promener dans les grandes avenues ou les quartiers connus du monde entier: les Champs-Elysées, le boulevard Montparnasse, le quartier Latin, des noms qui font rêver les étrangers.
Pourtant, si je devais vivre en France, je choisirais la province, car je pense que la qualité de la vie doit y être meilleure.Une capitale est toujours active, donc bruyante, et la vie quotidienne y est certainenment plus agitée (动荡的). Par ailleurs, il me semble qu’en province on peut mieux découvrir l’âme du pays.D’abord parce qu’on dispose sûrement de davantage de temps pour la découvrir, et ensuite parce qu’il est probablement plus facile d’entrer en contact avec les gens, sans doute plus disponibles qu’à Paris, de leur parler, de les connaître donc et à travers eux, leur pays.
1 "Dans ce dernier cas, je viendrais à Paris…" "Dans ce dernier cas" veut dire_______.
A. "S’il doit rester lontemps en France".
B. "S’il devait rester lontemps en France".
C. "S’il doit rester peu de temps en France".
D. "S’il devait rester peu de temps en France".
2 Paris est connu surtout pour______.
A. les grandes avenues.
B. la qualité de la vie.
C. les quartiers connus.
D. la beauté de ses monuments et la richesse de ses musées
3 pourquoi l’auteur choisirait-il la province s’il vivait en France? parce que la vie en province est ________.
A. calme B. agitée C. bruyante D. difficile
4 pourquoi est - il facile d’entrer en contact avec les gens en province? parce que, d’après l’auteur, les gens en province_____.
A. sont curieux B. sont bavards C. ont

en relation

  • Forme zui quan
    7771 mots | 32 pages