lool

2417 mots 10 pages
1. Le racisme et le cinéma : des représentations construites de la réalité :

1.1 Le racisme :

" Racisme " est un terme à résonance péjorative (le racisme est puni par la loi française depuis 1972), mais à contenu flou, ce qui a débouché sur une inflation de définitions et d’approches, et une dilution de la réflexion frisant souvent l’insignifiance (" tout le monde est plus ou moins raciste "...ce qui sous entend que personne ne l’est et que c’est peut être donc un phénomène naturel, et " normal ").

Pierre André Targuieff, dans " La force d’un préjugé. Essai sur le racisme et ses doubles ", La découverte, 1988, fait le point sur les " traits définitionnels " du racisme (du même auteur voir aussi "Le racisme" coll. Dominos, Flammarion 1997) :

Rejet de l’universel (et de l’homme universel) et volonté de considérer les groupes humains comme des totalités hiérarchisées en " bons " et en " mauvais ".

Postulat d’incommunicabilité (les gens différents ne peuvent vivre ensemble).

Lois de l’hérédité et valorisation de l’origine (ce qui est important ce n’est pas ce que l’on fait ensemble, ce n’est pas l’action, c’est notre passé, c’est d’où l’on vient).

Tout cela débouche sur une volonté de différenciation (que chacun reste " entre soi ").

Le racisme est, par ailleurs, " un essentialisme ", il prétend imputer des différences socialement instituées à une nature biologique (P.Bourdieu " Actes de la recherche " n°84, sept.90).

Une vision construite et raciste de la réalité sera donc une vision qui correspond aux " traits définitionnels " cités ci-dessus :

Présentation des groupes humains à partir d’une construction mythique de la réalité fondée sur des oppositions tranchées : haut/bas, droite/gauche, droit/courbe, clair/obscur, pur/impur...et finalement bien/mal (voir l’anthropologie et notamment F. Héritier ou P. Bourdieu, cf : " La domination masculine "édition du Seuil, 1998, P. 17).

en relation

  • LOOl
    861 mots | 4 pages
  • Lool
    515 mots | 3 pages
  • Lool$
    7012 mots | 29 pages
  • Lool
    9015 mots | 37 pages
  • Lool
    254 mots | 2 pages
  • lool
    370 mots | 2 pages
  • lool
    285 mots | 2 pages
  • Lool
    3530 mots | 15 pages
  • Lool
    332 mots | 2 pages
  • Lool
    4290 mots | 18 pages