Lorsque j'étais une oeuvre d'art

Pages: 8 (1841 mots) Publié le: 15 octobre 2014
« Lorsque j’étais une œuvre d’art » raconte l’histoire d’un jeune homme d’une vingtaine d’années, déprimé qui se trouve inexistant et incapable de réussir quoi que ce soit, même son suicide est raté. Il croisera, alors qu’il est sur le point de se suicider, un artiste contemporain excentrique mondialement connu qui lui proposera de racheter son âme et son corps afin d’en faire une œuvre d’artvivante ou plutôt un objet d’art, acte qu’il va d’ailleurs regretter par la suite.


LISIBILITE/COMPLEXITE :
J’ai trouvé que le roman se lisait facilement et rapidement, j’étais curieux d’avancer dans la lecture afin de savoir ce qui allait arriver au héros du livre : Adam bis.
Les personnages sont peu nombreux, l’écrivain a choisi des noms originaux, faisant référence à la mythologie grecquepour Zeus-Peter Lama ou au premier homme ayant existé pour Adam bis.
Les personnages sont donc :
• Tazio Firelli = Adam bis : un jeune homme inexistant, déprimé et vulnérable.
• Zeus-Peter Lama : un artiste contemporain mondialement connu et manipulateur.
• Enzo et Rienzi Firelli : frères jumeaux d’une très grande beauté et frères de Tazio. Ce sont deux personnages insignifiants.
• DocteurFichet : le médecin au service de Zeus-Peter Lama.
• Carlos Hannibal : un peintre de l’invisible et père de Fiona.
• Fiona Hannibal : fille de Carlos qui deviendra l’épouse d’Adam bis.
Les lieux sont eux aussi peu nombreux, il est surtout question de la somptueuse villa de Zeus-Peter Lama : l’Ombrilic, mot qui se rapproche d’ombilic (nombril), maison qui est d’ailleurs aussi extravagante que sonpropriétaire et où « une seule chose ne trouvait pas sa place sur les murs de cette demeure : la mesure ».
Il n’y a que quelques scènes en extérieur comme par exemple la plage où Adam bis aime retrouver Carlos Hannibal et sa fille Fiona. Sinon, tout se déroule en intérieur et cela renforce cette idée de manque de liberté.


GENRE –THEME :
Il ne m’est pas possible d’établir de comparaisonavec ma propre expérience cependant ce roman m’a plu par son côté fantastique et comique qui, par certains aspects, est proche de la mentalité de notre société actuelle : le paraître, l’apparence, le pouvoir de l’argent, la célébrité. Tout ce qui peut faire faire n’importe quoi pour être connu, reconnu et aussi l’image que l’on renvoie aux autres afin de trouver sa place dans la vie. Il estquestion dans ce roman d’extravagance, ainsi « des pierres précieuses étaient serties dans l’émail des canines et des incisives « de Zeus-Peter Lama, les domestiques sont habillés « en pingouins », le plat principal arrivait sur une civière et était « un immense corps d’athlète caramélisé, composé de toutes les viandes existantes… ». J’ai trouvé cela absolument grotesque.
Tout n’est qu’apparence,futilité, Zeus-Peter Lama a « sculpté la paille », « coloré le Danube »…même les couleurs utilisées pour peindre sont ridicules : « pervenche de sous-bois au soleil » ou bien « rouge matriciel »…cela ne veut rien dire.
Adam bis, pour sa renaissance, ira jusqu’à simuler son décès et des funérailles, auxquelles d’ailleurs Adam bis assistera, seront organisées.



STYLE :
Pour ce qui est duniveau de langue, celui-ci est assez agréable, plaisant et facile à lire avec des phrases qui sont relativement courtes. Toutefois, l’auteur peut utiliser un style recherché en utilisant des mots tels que : « l’histrion », « un panégyrique » ou encore « un sonomégaphore » et enchaîner avec un style beaucoup plus familier et même cru à certains moments, nous avons « se faire la gueule », « ma merde »,« il va tout me bousiller », « le cul dans le beurre », « tomber en cloque », les femmes sont même traitées de « morues ». Cet artiste est méprisant et n’éprouve aucun respect ; d’ailleurs, ne pas connaître Zeus-Peter Lama, c’est « avoir de l’avoine à la place du cerveau ». Eric-Emmanuel Schmitt utilise beaucoup de dialogues ce qui rend très vivant et il y a également énormément de points...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lorsque j'etais une oeuvre d'art
  • Lorsque j'étais une oeuvre d'art
  • Lorsque j’étais une oeuvre d'art
  • Lorsque j'etais une oeuvre d'art
  • lorsque j'étais une oeuvre d'art
  • Lorsque j'etais une oeuvre d'art
  • Lorsque j’étais une œuvre d’art
  • Lorsque j'étais une oeuvre d'art

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !