Louis XIV Roi Tr S Chr Tien

3102 mots 13 pages
Robin Bonnardel N°2123404

Explication de texte

Louis XIV, Roi Très Chrétien
L’édit de Fontainebleau portant révocation de l’édit de Nantes (octobre 1685)

Faculté d’histoire Lumière Lyon 2
Licence 2, semestre 4 2015

Les historiens s’accordent à dire que Louis XIV n’avait pas prévu la révocation de l’Edit de Nantes instauré par Henry IV le 30 Avril 1598. Cependant Louis XIV doit faire face aux problèmes liés à la Religion Prétendue Réformée. Le manque d’unité religieuse, ciment du pouvoir depuis tous temps, perturbe le pays et la religion joue un rôle primordial dans la gestion du royaume et dans la vie de la population en France. L’édit donné à Fontainebleau le 17 Octobre 1685 ne marque pas une rupture fondamentale dans la politique de Louis XIV mais la continuité de sa politique répressive envers les « huguenots », c’est-à-dire les protestants, que l’on pourrait faire commencer à partir de 1879. Le roi décide de régler le problème les plus rapidement possible pendant que le royaume est en « paix ». Comme il est dit dans le texte l.22 « jusqu’à la Trêve conclue en l’année 1684 avec le Princes de l’Europe », et l.27 « Dieu ayant enfin permis que nos peuples jouissant d’un parfait repos, et que nous-mêmes n’étant pas occupés des soins de les protéger contre nos ennemis, ayons pu profiter de cette trêve que nous avons facilité à l’effet de donner notre entière application à rechercher les moyens de parvenir au succès du dessein des Rois... ». La trêve de Ratisbonne signée en 1684 entre la France, l’Espagne et l’Empire (Saint Empire Germanique) met fin à la guerre. Louis XIV peut enfin s’occuper de la politique intérieure.
Nous voyons aux lignes 98-99 et 100 que ce texte est une lettre patente, écrite de la main de Châteauneuf et dictée par le chancelier alors en place, Michel Le Tellier. Le fait que la lettre soit scellée du grand Sceau de cire verte, sur lacs (nœuds) de soie rouge et verte signifie que les

en relation

  • Courants pensee economique.pdf
    45698 mots | 183 pages
  • Andromaque de Racine
    64009 mots | 257 pages
  • Bouvard et pécuchet
    97222 mots | 389 pages
  • Histoire des sciences
    158921 mots | 636 pages
  • L'enfer de dante
    85222 mots | 341 pages
  • Jeanne d'arc
    79130 mots | 317 pages
  • Société féodale
    232641 mots | 931 pages
  • Typo
    119431 mots | 478 pages
  • Orthographe et grammaire
    164127 mots | 657 pages