Louise labé, je vis, je meurs

537 mots 3 pages
Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie
J'ai chaud extrême en endurant froidure
La vie m'est et trop molle et trop dure.
J'ai grands ennuis entremêlés de joie.

Tout à un coup je ris et je larmoie,
Et en plaisir maint grief tourment j'endure ;
Mon bien s'en va, et à jamais il dure ;
Tout en un coup je sèche et je verdoie.

Ainsi Amour inconstamment me mène ;
Et, quand je pense avoir plus de douleur,
Sans y penser je me trouve hors de peine.

Puis, quand je crois ma joie être certaine,
Et être au haut de mon désiré heur,
Il me remet en mon premier malheur.

1 La construction
Ce poème est construit de 2 quatrains ( 2 premières strophes) et 2 tercets ( 2 dernières ).
A la deuxième strophe, pleins de sentiments à la suite, accumulation des verbes. Ex : v.1
(Les thèmes) Les 2 tercets ont un thème : Les erreurs de l’amour. « Je » est la victime de cet amour. Le dernier vers montre un retour au départ. C’est un poème circulaire.
Ce poème est composé de 14 vers de 10 syllabes donc des décasyllabes.
Les deux quatrains sont des rimes embrassés donc ABBA, et les tercets, le premier de rimes croisées ABA (ABAB), et le dernier de rimes plates ABB (AABB).

2 le registre lyrique
« Je » est omniprésent dans toutes les strophes et parfois plusieurs fois, il est employé avec le pronom personnel « me » et l’adjectif possessif « mon » Ex : Vers.14.
Poème centré sur l’expression personnel. Cela montre l’envahissement de la passion qui occupe tout : corps + âme, C’est une forme de dépendance. On oublie le reste du monde. Celui qui provoque la passion est absent (déréalisé) car il n’y a pas de marque de la 2ème personne. (L’amour se joue du personnage que de l’homme.)
« Amour » est personnifiée mais impersonnel. Le processus de la passion est toujours le même idéalisation qui dépasse la figure de l’amant (: chacun aime d’abord l’amour.)

3 Le cadre spatio-temporel (notion du temps et du lieu)
Le texte nous des informations mais ne définit

en relation

  • LOUISE LABÉ vis je meurs
    1684 mots | 7 pages
  • Louise labé je vis je meurs
    803 mots | 4 pages
  • Je vis je meurs, de louise labé
    632 mots | 3 pages
  • "Je vis, je meurs" louise labe
    907 mots | 4 pages
  • Louise labé "je vis, je meurs..."
    1407 mots | 6 pages
  • Louise Labé - je vis, je meurs
    331 mots | 2 pages
  • Je vis, je meurs, louis labé
    1900 mots | 8 pages
  • Commentaire de "je vis, je meurs" de louise labé
    775 mots | 4 pages
  • Louise Labé je vis je meurs
    438 mots | 2 pages
  • analyse - je vis, je meurs de Louise LABE
    2418 mots | 10 pages