Louise labé sonnet x

1101 mots 5 pages
commentaire du sonnet X

Le lyrisme est un registre que l’on associe volontiers à l’acte poétique, à tel point que l’on a même tendance à les considérer à tort comme indissociables. Cette idée est également entretenue par l’étymologie du mot : elle évoque en effet la lyre d’Orphée, le prince des poètes, qui par son chant calmait les bêtes sauvages. Il n’en reste pas moins que la poésie est un genre où le lyrisme a souvent sa place. Certaines formes, comme celle du sonnet, lui sont étroitement liées. Ceux de Louise Labé, poétesse lyonnaise du XVIème siècle, illustrent bien cet état de fait. Dans le neuvième sonnet de son recueil, la belle cordière, renverse le topos de l’amant dévoilant ses sentiments à l’être aimé en laissant parler sa voix de femme.
Nb : sonnet= forme fixe extrêmement employée. Il nait en Italie au XIIIème, arrive en France au XVIème et connaît un succès jamais démenti depuis (environ 45 000 sonnets uniquement pour le XVIème français). Le sonnet est composé de deux quatrains (strophes de quatre vers) et de deux tercets (strophes de trois vers). Les vers, en général des alexandrins, obéissent ordinairement, pour les rimes, à la disposition suivante : abba-abba-ccd-ede ou eed. Ils alternent traditionnellement rimes féminines (se terminant par un e muet) et masculines (ne se terminant pas par un e muet). Il y a, généralement, un changement du sentiment assez marqué entre les quatrains et les tercets appelé volte (valable surtout pour le XVIème). La plupart du temps lyrique, il a pu exprimer des sentiments extrêmement variés. C’est un genre noble du fait de sa difficulté. Nb : Louise Labé est un personnage mystérieux ; à l’heure actuelle, on doute même de son existence (cf. Louise Labé, une créature de papier, Mireille Huchon, 2006). Elle est censée être une bourgeoise cultivée de Lyon. Fille et épouse d’un cordier, on la surnomme la belle cordière. C’est un esprit libre qui a chanté avec naturel et feu la

en relation

  • Louise labé
    905 mots | 4 pages
  • La poésie au XVIè siècle
    731 mots | 3 pages
  • Louise labé
    714 mots | 3 pages
  • Louise labé, la voie / voix des femmes
    3816 mots | 16 pages
  • Louise labe
    2896 mots | 12 pages
  • Je vis je meurs
    741 mots | 3 pages
  • Dissertations
    2288 mots | 10 pages
  • Français
    2024 mots | 9 pages
  • Louise labé ou la lyre humaniste
    38644 mots | 155 pages
  • bac 2014-2015
    4448 mots | 18 pages