Love

Pages: 8 (1772 mots) Publié le: 11 janvier 2011
G.ogol est né dans un village du gouvernement de Poltava, au cœur de l'Ukraine, au sein d'une famille de nobles campagnards à la fortune limitée.
Son père, décédé alors qu'il est encore adolescent, écrit de petites pièces de théâtre et développe son goût pour la littérature. Sa mère lui donne une éducation religieuse traditionnelle qui contribuera, au fil des ans, à son évolution vers unmysticisme maladif (angoisse du mal et du jugement dernier)[1].
Après de médiocres études, Gogol quitte l'Ukraine pour Saint-Pétersbourg, avec l'ambition de faire une grande carrière dans l'administration. Il prétend que la première chose qu'il fit, une fois arrivé dans la capitale de l'Empire, fut de courir chez Alexandre Pouchkine qui, mal remis d'une nuit de fête, ne put malheureusement le recevoir.Mais ce qui l'attend, pour le moment, à Pétersbourg, c'est un modeste emploi dans un ministère.
Premières œuvres [modifier]
En 1829, Gogol fait ses premiers pas littéraires en publiant, sous un pseudonyme et à compte d'auteur, le médiocre poème romantique Hanz Küchelgarten. Éreinté par la critique, il retire les exemplaires des librairies pour les brûler. A la suite de cet échec, il s'échappeune première fois de Russie et passe deux mois dans le nord de l'Allemagne, sous couvert de mensonges successifs.
De retour à Pétersbourg, il est forcé de s'engager à nouveau dans l'administration, pour un salaire de misère. Il poursuit également ses écrits, regrettant le soleil d'Ukraine. C'est ainsi que l'année suivante paraît sa première nouvelle, inspirée par le folkore ukrainien: la Nuit de laSaint-Jean.
Des contes ukrainiens aux nouvelles pétersbourgeoises [modifier]
En 1831, Gogol quitte l'administration et devient professeur à l'Institut patriotique pour filles d'officiers nobles. Il est introduit dans les milieux littéraires et présenté à Pouchkine qui l'encourage à écrire. L'éloignement de l'Ukraine lui inspire les Soirées du hameau (1831-1832). Ce recueil de nouvellesgrotesques, drolatiques et fantastiques, inspirées de la vie des paysans ukrainiens, lui assure la célébrité.
En 1833, Gogol traverse une profonde crise morale. Toujours à la recherche de sa "mission", il se découvre une vocation d'historien. Nommé professeur adjoint d'histoire à l'université de Saint-Pétersbourg en juillet 1834, ses premiers cours (auxquels assistera Tourgueniev) entraînentl'enthousiasme des étudiants. Son intérêt pour l'histoire comme sa popularité en tant que professeur s'éteignent cependant rapidement.
Gogol publie, en 1835, le recueil Arabesques, qui contient notamment La Perspective Nevski, Le Portrait et Le Journal d'un fou. Quant au recueil Mirgorod, on y retrouve entre autres le conte fantastique Vij et une première version de Tarass Boulba.
La reconnaissance: LeRevizor [modifier]
En 1836, la pièce de théâtre Le Revizor (dont le sujet lui a été fourni par Pouchkine), applaudie par les libéraux, attaquée par les réactionnaires, connaît un succès de scandale à Saint-Pétersbourg. Une remarque attribuée au tsar Nicolas Ier calmera les esprits : « tout le monde en a pris pour son grade, moi en premier ». Gogol se sent incompris. Il est tout autant irrité par ceuxqui le soutiennent que par ceux qui le critiquent : tous détournent sa pensée profonde, pensant que Le Revizor est une satire politique, alors qu'il a voulu y dénoncer la mesquinerie humaine. En plein désarroi, il fuit la Russie [2].
Un exil volontaire de douze ans [modifier

Gogol entame alors une longue période de pérégrinations à travers l'Europe de l'ouest. Celle-ci, interrompue de brefsretours en Russie, ne prendra fin que douze ans plus tard, en 1848. Cette instabilité géographique, symptôme de ses troubles psychologiques, caractérisa d'ailleurs presque toute sa vie. Il se consacre d'abord au tourisme, avant que ses problèmes de santé (principalement psychologiques, selon toute vraisemblance) ne l'obligent à passer une grande partie de son temps dans des villes d'eau....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • love
  • love
  • Love
  • Love Love
  • Love
  • Love
  • Love
  • love

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !