lprgreplrg

Pages: 17 (4198 mots) Publié le: 10 avril 2014
E104615
Brésil, un géant laitier en sommeil
ROUYER B.
RLF, n°738, 2014-01, pp. 33-34, 2 pages, Article en Français
En cours d'insertion
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

E96070
Brésil : Année 2012 peu satisfaisante
LETTRE DE VEILLE INTERNATIONALE PRODUITS LAITIERS, n°108, 2013-01, pp. 25, 1page, Article en
Français
Selon l'USDA, en 2012, la production laitière brésilienne a progressé de 2% par rapport à 2011 à 31,3 Mn de tonnes. Le pays a également vu son déficit commercial en produits laitiers se creuser, a lutté contre les importations de poudre de lait d'Argentine et d'Uruguay, a connu un prix au producteur très bas et une hausse du coût moyen de production de 20%.Pour 2013, l'OCDE et la FAO tablent sur une hausse de la production de 1,7%.
© Esmerk
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

E96245
JBS veut faire de Vigor un grand laitier brésilien
LETTRE DE VEILLE INTERNATIONALE PRODUITS LAITIERS, n°108, 2013-01, 1 page, Article en Français
En ces temps d'embargos àrépétition sur la viande brésilienne (un cas de vache folle a été identifié sur un troupeau mort il y a 2 ans dans l'Etat du Paraná), le géant agroalimentaire brésilien JBS, surtout connu pour son activité produits carnés, mise toujours plus sur sa filiale Vigor, 6ème acteur laitier brésilien, pour développer son chiffre d'affaires. L'annonce en juin dernier d'un projet d'investissementde près de 200 millions EUR (agrandissement de l'usine de Sao Paulo et de centres de stockage à travers le pays) témoigne de la volonté affichée de JBS de faire de son bras laitier un concurrent direct des leaders étrangers sur le marché : Nestlé et Danone.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

E81965Nestlé's Brazil opens UHT factory
Nestlé Brésil ouvre une fabrique de lait UHT
DAIRY INDUSTRIES INTERNATIONAL, Vol. 77, 2012-01, pp. 11, 1 page, Article en Anglais
Nestlé continues to invest in Brazil with the opening of a new CHF83 million (€67,2m) beverage factory in the state of Rio de Janeiro. It is Nestlé's 31st factory in Brazil and its third in the stare of Rio de Janeiro. Thenew factory in Três Rios will supply Rio de Janeiro and the states of Minas Gerais, Espfrito Santo and Sâo Paulo. When fully operational, the factory will have a total annual production capacity of 124,000 tonnes. The factory will receive around 200,000 litres of milk per day from about 400 local farmers. Nestlé is a major milk buyer in Brazil, purchasing 2,2 billion litres in 2010. Itssupply network includes more than 40,000 direct and indirect milk producers.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

E82550
Brésil : Plus d'import, moins d'export en produits laitiers
LETTRE DE VEILLE INTERNATIONALE PRODUITS LAITIERS, n°97, 2012-01, pp. 16, 2 pages, Article en
Français
Malgré uneproduction laitière en hausse (+7% en 2010), les importations de produits laitiers du Brésil progressent fortement car dans le même temps, la consommation augmente aussi. Le pays exporte principalement du lait concentré mais tous les marchés d'exportation sont en baisse en 2011: -76,8% pour la poudre de lait entier, -57,9% pour le beurre, -36,2% pour le lait UHT, -25,6% pour le fromage et-15,9% pour le lait concentré. Le principal produit importé est la poudre de lait entier avec 54.000 tonnes et une hausse de 44,1%. Les importations de lait UHT progressent de 162,9%, celles de poudre de lait écrémé de 120,7% et celles de fromage de 77,1% mais celles de beurre reculent de 55,9%. Les trois premiers fournisseurs du Brésil sont l'Argentine, le Chili et l'Uruguay.
© Esmerk...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !