Lysmata57

Pages: 2 (440 mots) Publié le: 14 mars 2011
Vénérable maitre,

Merci, pour l’honneur que vous m’avez fait de m’accueillir dans votre grande famille, je vous livre ce jour mes impressions de mon initiation.
Le cabinet de réflexion, le décorest planté, une bougie éclair la pièce, je fais le vide, j’observe le décor et les mots d’on la signification m’échappe. Un coq, et le mot vitriol, un crane et un sablier, peux être pour nousrappeler la mort vers laquelle nous entraine le temps.
Souffre, sel, mercure, me rapporte à l’alchimie pour effectuer une transformation sur moi-même.
Le pain, un verre d’eau, à coté du crane, pour fairedes provisions vers l’au delà.
La faux, les grains de blé, pour représenté la vie.
J’écris mon testament philosophique, temps bien que mal, avec cette bougie, qui éclaire de moins en moins, je meregarde dans le miroir pupille dilaté, j’ai une sensation de froid qui est plus forte, je sens que du temps est passé.
On vient pour nous préparer, la corde au cou, les yeux bandés, claudiquant, le cœurà nu. Ont nous ramène devant une porte. Je me baisse pour entrer, je pense en signe d’humilité.
A partir de ce moment je me laisse guider par ces mains, j’écoute la voix qui me souffle les réponses.Je suis frappé par le nombre de fois, ou il me faut confirmer d’entrer en maçonnerie.
La boisson de l’oublie, la coupe amère promise au parjure.
Les voyages Terre, eau, vent, feux. La marque parle feu pour ne jamais oublier, le serment signé par mon sang. Le serment genou a terre.
Le bandeau retiré sur une sur une scène avec un corps étendu sous un linge de sang.
Quand nous repartons pourla dernière fois pour nous mettre dans une tenu, moins déstabilisante, a notre retour l’ambiance est de moins en moins tendu, je note aussi que l’on ne nous appelle plus profane.
La lumière nous estalors faite !
Puis une dernière mise en garde sur notre pire ennemi, nous même.
Mon adoubement, par le venerable maitre, le genou a terre : « Je vous crée, constitue et reçois apprenti-franc...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !