Mémoire de fin d'etude

2174 mots 9 pages
ORAL préparépour internet - 1 - - 1 -
Présentation orale – Mémoire de fin d’études – IFCS
Bonjour,
Je me présente : XXX, j’ai été technicienne de laboratoire durant 14 ans au CHU de XXX.
Je remercie XXX ma directrice de mémoire, pour sa guidance et son accompagnement,
M. XXX de sa présence à ses côtés.
Je remercie également l’équipe enseignante, représentée par M. XXX, pour la qualité des enseignements dispensés tout au long de cette formation, ainsi que mes collègues, pour leur soutien.
…afficher plus de contenu…

D’où mon premier questionnement qui est le suivant :
Quels sont les liens de collaboration entre le cadre de santé et le technicien référent dans un contexte de démarche qualité ?
J’ai eu besoin d’aller à la rencontre de professionnels de terrain, pour recueillir leurs expériences, leur point de vue, les confronter avec mon analyse et dégager des pistes de réflexion.
3 entretiens menés en pré-enquête auprès de cadre de santé ayant un dispositif de référent en place dans leur service m’ont permis de clarifier deux points :
Premièrement, j’ai pu recenser les missions principales du référent et mesurer l’attention accordée à ses compétences et à ses aptitudes pour assumer cette fonction.
Deuxièmement, j’ai pu me rendre compte que le système des référents nécessite de la part du cadre un accompagnement et des pratiques managériales spécifiques.
Ma formation à l’IFCS ayant dû être interrompue pour raison familiale, une expérience en tant que faisant fonction de cadre, m’a permis d’apprécier l’importance de la mise en place d’une démarche d’assurance qualité pérenne, de la communication et de la nécessité de contribuer au développement des compétences du personnel. - 3 - - 3 -
J’ai alors fait le choix d’axer ma recherche sur la relation entre le management adopté par le cadre et le professionnalisme du référent dans ce contexte. A ce stade, la question est devenue :
Quel type de management doit adopter le cadre de santé pour développer le professionnalisme du référent dans le cadre d’une démarche d’amélioration continue de la qualité ?
A travers l’étude des 4 concepts que sont les concepts de qualité, de référent, de compétence et de management, j’ai pu saisir les liens existants entre eux.
Il est du ressort du cadre de développer une stratégie permettant de concilier la mobilisation et l’implication des membres de l’équipe dans une dynamique d’amélioration continue de la qualité avec la recherche de la performance de son service. Pour cela, il doit miser sur la construction des compétences et sur la responsabilisation et l’autonomisation de son personnel. Ceci en répondant au besoin d’épanouissement personnel et professionnel de chacun.
La mise en place de référents fait partie de cette stratégie. Ils sont des interlocuteurs privilégiés travaillant en collaboration avec le cadre et appréciés pour leurs compétences dans un domaine de référence.
Mais le cadre ne peut pas imposer la mise en œuvre des compétences au référent. Car elle résulte d’un savoir agir qui est l’ensemble des savoirs incorporés de l’individu, d’un vouloir agir qui se réfère à sa motivation mais aussi au contexte incitatif qui va engendrer le pouvoir agir. Ainsi la compétence sera une compétence à agir reconnue dans un contexte donné.
Mais elle n’est pas qu’une acquisition d’une multitude de connaissances. Elle est aussi d’une part, un processus de construction, de combinaison de ces connaissances entre elles en fonction des situations rencontrées, et d’autre part, un processus dynamique et évolutif, car la diversité
…afficher plus de contenu…

Le deuxième stage s’est déroulé dans les laboratoires d’un CHU de Belgique où la coordinatrice qualité avait mis en place un système qualité en s’appuyant sur des animateurs qualité (l’équivalent de nos référents) mais en les limitant à un travail d’exécutant et de production documentaire. J’ai pu analyser leurs pratiques et constater que la dimension culture qualité avait été complètement omise. J’ai eu de - 7 - - 7 - nombreux échanges à ce sujet et sur les résultats de mon travail de recherche, aussi bien avec les animateurs qualité, les biologistes et qu’avec les chefs de service.
Toutes ces expériences ont contribué à mon propre enrichissement en termes de savoirs, de savoir être et de savoir faire. J’ai appris à vouloir faire réussir mes collaborateurs. Il me reste maintenant à apprendre à savoir les faire réussir.
Je terminerai en citant le sociologue Michel Crozier : « la réussite d’une entreprise passe par l’accomplissement des hommes qui la composent ».
Je vous remercie de votre attention. Je suis maintenant à votre

en relation

  • mémoire de fin d'étude
    2934 mots | 12 pages
  • Memoire de fin d'etude
    1013 mots | 5 pages
  • memoire de fin d'etude
    1465 mots | 6 pages
  • Memoire de fin d'etude
    16706 mots | 67 pages
  • Memoire de fin d’etude
    4932 mots | 20 pages
  • Mémoire de fin d'étude
    14906 mots | 60 pages
  • Mémoire de fin d'étude
    6636 mots | 27 pages
  • Mémoire de fin d'étude
    23291 mots | 94 pages
  • memoire de fin d'etude
    16084 mots | 65 pages
  • Mémoire de fin d'étude
    8125 mots | 33 pages