Ménon et socrate

Pages: 14 (3350 mots) Publié le: 17 mars 2013
DU CONTRAT SOCIAL
INTRODUCTION
La pensée de J.J. ROUSSEAU (1712- 1778), à l’inverse de la plupart de ses contemporains, a été influencée par l’histoire des anciennes Républiques ; mais surtout par les conditions politiques, économiques et sociales de l’EUROPE du XVIII siècle. Sur le plan politique, on assiste à l’accentuation de la monarchie. L’économie est caractérisée par l’émergence ducapitalisme, qui, en les paysans vers les grandes villes, favorise un développement des inégalités sociales. Quant à la rédaction le Du contrat social, on constate que l’ouvrage est tiré d’un projet plus vaste portant sur les Institutions politiques. Ce projet a vu le jour lorsque Rousseau faisait fonction de secrétaire de l’ambassadeur de France à Venise. Dans cette perspective le Contrat social,en tant que traité de philosophie politique cherche à trouver un sens à cette question : comment l’homme, passé de l’état de nature à l’état de société, peut instituer un ordre social au service de l’intérêt commun tout en maintenant la liberté et les biens de chaque membre ?
La réponse à cette question nécessite la description de l’unité organique de l’ouvrage, tout en mettant en exergue lastructuration dynamique de chaque livre. En réalité, l’ouvrage est constitué de quatre livres dont chacun traite d’un problème fondamental dans le processus d’établissement de l’état social porteur de justice et d’égalité. En effet le premier livre traite des étapes concernant la formation du corps politique en partant de l’acte d’association qui est un acte de volonté et de délibération commune. Lelivre II sera pour Rousseau le lieu de déploiement de la problématique de la volonté générale et de structuration de la théorie de la loi avec à la clé le problème de la personne du législateur et de l’institution du peuple, pour enfin se terminer sur la différenciation entre les divers types de lois. Pour le livre III, la distinction s’opère autour de l’action du corps politique, de laformation du gouvernement et des diverses formes que ce corps intermédiaire peut prendre tout en mettant l’accent sur le principe de la vie du corps politique en terme de tension entre les différentes instances. Enfin dans le livre IV l’auteur développe les principes fondateurs de la cohésion sociale en mettant l’accent sur les conditions d’expression de la volonté générale ; c'est-à-dire ce qui enconstitue l’unité et l’équilibre.

LIVRE I
Dans le livre I, Rousseau procède à la théorie sur la formation du corps politique, c’est-à-dire du peuple souverain et indique que le corps politique lui-même se forme par l’acte d’association, en tant qu’elle est affaire de principe, de légitimité. Car selon lui, il faut « trouver une forme d’association qui défende et protège de toute la forcecommune la personne et les biens de chaque associé [….] » Livre I, chap. 6
Cet acte d’association s’opère par l’intermédiaire du contrat social ou pacte social qui se révèle être un acte juridique passé entre des sujets de droits et par lequel « chacun s’unissant à tous n’obéisse pourtant qu’à lui-même et reste aussi libre qu’auparavant »
Cette union a pour préalable fondamental cette clause uniquequi stipule « l’aliénation totale de chaque associé avec tous ses droits à toute la communauté » Cependant, pour que l’aliénation soit totale et sans réserve, il faut trois conditions :
• La libre volonté des contractants « chacun se donnant tout entier, la condition est égale pour tous »
•Le respect de l’obligation par laquelle les contractants sont tenus de respecter leurs « engagementréciproque » Livre I, chap.7
•La troisième condition est que le contrat est réalisé devant une instance qui le garantit et sanctionne le respect de l’obligation. Cette instance est le Souverain qui peut contraindre « quiconque refusera d’obéir à la volonté générale » Livre I, chap.7
Ces trois conditions remplies permettent de montrer les changements qui se produisent en l’homme avec d’une part la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ménon
  • Le menon
  • Ménon
  • Menon
  • Menon
  • Menon
  • Ménon
  • Menon

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !