Mérimée

Pages: 7 (1504 mots) Publié le: 23 février 2011
Prosper Mérimée
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Mérimée (homonymie).
Prosper Mérimée |
|
Activité(s) | Écrivain, historien, archéologue |
Naissance | 28 septembre 1803
Paris |
Décès | 23 septembre 1870 (à 66 ans)
Cannes |
Langue d'écriture | Français |
Prosper Mérimée, né le 28 septembre 1803 àParis et mort le 23 septembre 1870 à Cannes, est un écrivain, historien et archéologue français.
Sommaire[masquer] * 1 Biographie * 2 La « base Mérimée » * 3 La critique * 4 Liste des œuvres * 4.1 Nouvelles * 4.2 Voyages * 4.3 Essais * 4.4 Correspondance * 5 Sources littéraires et biographies * 6 Liens externes * 7 Références |
Biographie [modifier]
Prosperfit son droit et étudia aussi de nombreuses langues : l'arabe, le russe, le grec et l'anglais. Il est l’un des premiers traducteurs de la langue russe en français.
Mérimée aimait le mysticisme, l’histoire et l’inhabituel. Il a été influencé par la fiction historique popularisée par Walter Scott et par la cruauté et les drames psychologiques d’Alexandre Pouchkine. Mérimée aimait peindre et chanter.Les histoires qu’il raconte sont souvent pleines de mystères et ont lieu à l’étranger, l’Espagne et la Russie étant des sources d’inspiration fréquentes. Une de ses nouvelles a inspiré l’opéra Carmen.
Après avoir fait ses études de politique, il se livra bientôt tout entier à la littérature. Il entra pourtant dans l’administration et fut, après 1830, secrétaire du cabinet du comte d’Argout,passa rapidement par les bureaux des ministères du Commerce et de la Marine et succéda enfin à Ludovic Vitet en 1834 aux fonctions de commissaire priseur des Monuments historiques, où son père occupait la fonction de secrétaire, et qui lui permettait de poursuivre en toute liberté les travaux littéraires auxquels il devait sa précoce réputation.
C’est à ce moment qu’il demanda à l'un de ses amisd'enfance, l'architecte Eugène Viollet-le-Duc, d’effectuer une de ses premières restaurations d’édifice en France. Ce poste lui donna en outre l’occasion de faire dans le Midi, l’Ouest, le Centre de la France et en Corse des voyages d'inspection, dont il publia les relations (1836-1841).
À cette époque, il correspondait avec nombre d'« antiquaires » ou érudits locaux, comme M. de Chergé, président dela Société des antiquaires de l'Ouest à Poitiers, ville dont il sauva nombre de vestiges, en particulier en 1850 le baptistère Saint-Jean menacé de démolition.
Dans le département voisin des Deux-Sèvres, il confia à l'architecte niortais Pierre-Théophile Segretain (1798-1864) la restauration de plusieurs églises ; lors de ses tournées d'inspecteur des Monuments historiques dans la région, ils'arrêtait parfois dans la maison de celui-ci, au-dessus de la place de La Brèche (détruite), où, bon dessinateur, il se délassait à « crayonner » les chats de la famille.
Il donna d'ailleurs des dessins afin d'illustrer Les Chats (1869) ouvrage de son ami l'historien d'art et collectionneur Jules Champfleury.
Charles Arnaud, secrétaire de la société savante locale, lui offrit un jour un brochetfaçonné en angélique confite, spécialité niortaise, comme l'aigle réalisé pour la venue de Napoléon III (ou du prince impérial ?).
En 1844, il est élu membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et, en 1844, à l’Académie française en remplacement de Charles Nodier.
Ayant pris fait et cause pour son ami le comte Libri, Mérimée est condamné à quinze jours de prison et à mille francsd’amende, il est écroué le 4 juillet 1852 à la Conciergerie.
Mérimée, ami de la comtesse de Montijo, rencontrée en Espagne en 1830, lui envoie le 25 mai 1850 un croquis « d'après un portrait de femme par Vélasquez de 55 sur 40 cm, acheté pour huit francs, qui paraît avoir été coupé d'une toile plus grande, et reconnu pour un original par tous les connaisseurs à qui je l'ai montré »[1].
Quand...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mérimée
  • Mérimée
  • Mérimée
  • merimee
  • Mérimée
  • Merimee
  • Merimee
  • Prospère merimée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !