Métaphysique de l'amour

Pages: 6 (1392 mots) Publié le: 26 mai 2013
Métaphysique de l’amour – Schopenhauer

Métaphysique de l’amour, extrait de Le Monde comme volonté et comme représentation est un texte d’Arthur Schopenhauer écrit en 1818. Il évoque les thèmes du désir amoureux,  qui est d'abord caractérisé par la prise de conscience d'un manque, dont la satisfaction procure du plaisir ; et de l’inconscience, qui relève de l’ensemble des phénomènes psychiquesdont nous n’avons pas conscience. Il avance une théorie selon laquelle les hommes ne sont pas maître de leur destin.
En effet, dans ce texte, il avance une thèse selon laquelle deux individus se choisissent en fonction de certains critères d’idéal, et non pas en raison d’un quelconque désir ou même amour envers ce même individu. Ce concept est pour lui totalement illusoire. Schopenhauer affirmeégalement que ce choix si du partenaire sexuel se déroule dans le simple intérêt de l’espèce, qui lui semble plus important.
De ce fait, peut-on dire que le désir est illusoire ?
Dans un premier moment (lignes 1/8 « le profond… le reste »), nous étudierons la manière par laquelle les hommes choisissent leur partenaire sexuel et pourquoi. Ensuite, nous verrons dans un second moment (lignes 8/14« Les parents… l’indifférence »), en quoi les actes de l’homme sont inconsciemment dirigés par l’espèce humaine. Enfin, nous analyserons dans un troisième et dernier moment (lignes 14/21 « il y a quelque chose… désirs réciproques ») le rôle de la médiation du génie.

Tout d’abord, l’auteur dit clairement que l’homme observe la femme dans un but précis, et inversement. Les termes employés pourdécrire cette analyse sont très accentués : « profond sérieux », « soin scrupuleux », « attention minutieuse » montrent que cette étude est très rigoureuse, voire scientifique. Aucun détail ne doit échapper à l’homme. Les hommes et les femmes s’observent dans le détail, « ils s’inspectent » même, afin de déceler les imperfections de l’autre. On note la recherche d’idéal de perfection chez l’autre des« parties essentielles ». De plus, cette étude se fait sans prise en compte de quelconques sentiments ou même désir, puisque l’homme « examine chaque parties du corps », mais on ne retrouve aucune évocation à aucun sentiment. On s’interroge sur la nature de ces « parties essentielles ».
Il se peut qu’elles soient simplement physiques, ce qui amène à s’interroger sur la base des relations humaines. Deplus, si les relations dites amoureuse sont uniquement basées sur le physique, peut-on dire que ces relations sont réelles et sincères ? Le physique est-il le seul critère de perfection d’après l’auteur ? On cherche à expliquer pourquoi l’homme désire une chose et pas une autre, on cherche des causes rationnelles à leur motivation. On se demande alors si les sujets ont conscience de ce désir etdes raisons qui les poussent à agir de la sorte. On réalise que l’homme est esclave de ses désirs et ne peut les contrôler.
D’autre part, il est dit que l’analyse se fait « en raison de l’importance du but ». L’analyse se fait donc dans un seul et unique but. Ce but est la procréation. Ainsi, on comprend maintenant la signification marquée de l’étude plus que poussée que tout un chacun effectue,puisque les parties essentielles déterminent l’individu, mais aussi ses descendants. En effet, l’homme choisit un partenaire sexuel attractif car les caractères d’une personne se retrouvent chez l’enfant qui résulte de l’union de deux êtres, par le phénomène de la génétique. C’est pour cela que les critères requis pour satisfaire l’individu sont très exigeants, car les hommes cherchent à produiredes enfants harmonieusement conformés. La finalité de toute intrigue amoureuse est donc de composer la génération future la plus parfaite possible.

Ce texte soulève beaucoup de questions à propos du désir amoureux. Si on s’en tient à cette théorie selon laquelle le choix du partenaire ne se fait que dans l’intention de procréer, la notion de désir amoureux semble alors illusoire. Ainsi,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Métaphysique
  • Metaphysique
  • Métaphysique
  • La métaphysique
  • la métaphysique
  • Metaphysique
  • métaphysique
  • La metaphysique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !