Métropolis d'oto dix

Pages: 2 (277 mots) Publié le: 9 novembre 2010
Otto Dix réalise le triptyque Métropolis (La grande ville) dans les années 1927/28. Peintre expressioniste, il fut particulièrement marqué par la 1ère guerremondiale (où il servi comme soldat). Sorti de guerre, il s’interesse à la débauche et à cette société « folle » qu’est l’Allemagne dans les années 20. De cesannées on retient surtout l’époque de la beauté et du plaisir, du jazz, des cabarets, du strip-tease, des strass et des paillettes. Mais celà n'est qu'unefaçade. L'envers du décors, c'est la réalité cruelle et sordide d'une époque contre laquelle vont s'engager les artistes.
Cette réalité, Otto Dix va la peintre dansson œuvre opposant le luxe des riches bourgeois de la république de Weimar au milieu sordide des bordels. Dix nous rappelle qu’à cette époque le corps et lasexualité sont des valeurs marchandes dans un monde où tout s’achète. Les grandes villes sont des labyrinthes de plaisir mais aussi un enfer terrestre. C’est lanouvelle objectivité esthétique de l’Allemagne des années 20. On peint la réalité sociale de façon objective et détachée pour mettre en avant l’absurdité desgrandes villes.
On a souvent reproché à Dix son attirance pour la laideur, la déchéance physique et la violence avec laquelle il traite ses sujets. La volontéde provocation rentre directement en ligne de compte, mais plus profondément, ces thèmes se présentaient comme un renouvellement de la peinture. Il avouaitd'ailleurs : « j'ai eu le sentiment, en voyant les tableaux peints jusque là, qu'un côté de la réalité n'était pas encore représenté, à savoir la laideur ».
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Der krieg d'oto dix
  • Le triptyque de la guerre d'oto dix
  • Métropolis, la grande ville d'otto dix
  • métropolis
  • Metropolis
  • Metropolis
  • Métropolis
  • Metropolis

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !