Ma liberté s'arrête là où celle des autres commence

258 mots 2 pages
« Ma liberté s’arrête là où celle des autres commence ». Cette phrase bien connue à une signification bien concrète . Étant citoyens, nous avons tous notre liberté (liberté d’agir, liberté de penser, liberté d’expression,…). Cependant, celle-ci ne doit pas être en défaveur des autres. Notre liberté s’arrête en quelque sorte pour laisser place à la liberté de chacun. Cela ne veut pas dire se mettre en recul et laisser les autres faire ce qu’ils veulent ! Chacun a sa part de liberté. Nous arrivons donc à devoir faire des compromis…

Ils arrivent donc au stade où il faut faire un compromis qui tient compte de la liberté de chacun. La première personne, qui aime mettre la musique à fond, baissera le volume de celle-ci et l’autre personne aura donc plus de calme.
Ces deux personnes ont donc « la moitié de leur liberté ».

Tout le monde a ses goûts, ses passions,… Tout le monde ne saurait alors pas être libre à 100%. Il y a des lois aussi, qui nous obligent à certaines choses. Nous sommes obligés de les respecter et notre liberté passe donc après, elle n’est pas tenue en compte.

Nous vivons en société et nous devons nous respecter les uns les autres, en gardant quand même notre part de liberté. Qui ne tient pas compte de la liberté des autres est donc un importun, un parasite, un égoïste ! Notre liberté ne doit surtout pas « empiéter » sur celle des autres car sans ça, cette liberté perdrait tout son

en relation

  • La liberté des un s'arrête là où commence celle des autres
    1705 mots | 7 pages
  • La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres
    334 mots | 2 pages
  • Ma liberté commence elle la ou s'arrete celle d'autrui ?
    1046 mots | 5 pages
  • Dissertation
    1096 mots | 5 pages
  • Rousseau
    964 mots | 4 pages
  • Le bonheur et la liberté
    1134 mots | 5 pages
  • Analyses des sujets de dissertation
    1906 mots | 8 pages
  • Gbdfghfgjh
    272 mots | 2 pages
  • Dissertation liberté-loi
    433 mots | 2 pages
  • Discours "je suis ma liberté" Camus
    1522 mots | 7 pages