Macroeconomor

789 mots 4 pages
Macroéconomie

D) John Maynard Keynes 1. La critique des libéraux :

* L’emploi dépend de la production :
Pour Keynes l’entreprise n’étant nullement assurée de vendre tout ce qu’elle produit, l’emploi dépend des perspectives de ventes et donc de l’équilibre sur le marché des biens, en effet une entreprise embauche un salarié supplémentaire que si elle est raisonnablement sure de vendre la production supplémentaire permise par cette embauche et quelque soir le niveau des salaires. Keynes conteste donc l’idée selon laquelle le marché du travail s’équilibre par le jeu des salaires. * La réfutation de la loi de Say : ( voir schéma cours écrit )
Pour les néo-classiques le revenu est nécessairement consommé ou épargné et donc investi. Mais Keynes fait remarquer que l’investissement joue sur le long terme ce qui le rend fondamentalement incertain ; aussi lorsque le climat des affaires est mauvais les entrepreneurs font limiter leurs investissement, la demande est alors insuffisante. Contrairement à la loi de Say, pour Keynes l’épargne ne détermine pas l’investissement c’est le contraire que l’on peut observer : l’investissement détermine l’épargne !
SCHEMA
Lorsque les perspectives sont mauvaises la production ne suffit pas a assurer le plein emploi. * La monnaie n’est pas neutre :
Selon Keynes à court terme la théorie quantitative est fausse même si elle reste acceptable à long terme une fois que les prix ont pu s’ajuster. Mais « le long terme est un horizon peu intéressant. A long terme nous seront tous morts. Les économistes n’apportent rien si en pleine tempête tout ce qu’ils trouvent a dire est qu’une fois l’orage passé la mer sera calme. » Pour Keynes à court terme une hausse de la quantité de monnaie provoque une baisse des taux d’intérêts et donc la hausse de l’investissement. Par ailleurs, pour Keynes la monnaie n’est pas forcement dépensée. Elle est conservée car il existe aucun placement parfaitement sur et qu’elle présente l’avantage

en relation

  • Keynes et les neoclassiques
    1019 mots | 5 pages
  • Faut-il attendre du marché la réalisation des equilibres
    1279 mots | 6 pages
  • Revision economie bts muc
    3865 mots | 16 pages
  • Cours d'économie dut tc
    2583 mots | 11 pages
  • Économie 1ére année gea
    5648 mots | 23 pages
  • Les néoclassiques et les keynésiens
    959 mots | 4 pages
  • Commentaire ses valeur ajoutée
    938 mots | 4 pages
  • La neutralité de la monnaie
    588 mots | 3 pages
  • John Maynard Keynes
    1820 mots | 8 pages
  • Doha Friki
    411 mots | 2 pages
  • Théorie keynes
    646 mots | 3 pages
  • Cause chômage
    897 mots | 4 pages
  • L’INTERVENTION DE L’ÉTAT EST-ELLE NÉCESSAIRE DANS UNE ÉCONOMIE DE MARCHÉ ?
    3454 mots | 14 pages
  • Anticipations et monnaies
    1296 mots | 6 pages
  • INTRODUCTION GENERALE 1
    426 mots | 2 pages