Madame bovary "le reve de emma"

341 mots 2 pages
MADAME BOVARY "Le reve de Emma"

Introduction : Un critique a dit que tous les personnages décrits par Flaubert sont taillés dans lui-même. En effet, Flaubert semble ici faire revivre les tentations qu'il a eues et les inspirations qu'il a ressenties. L'intérêt de ce texte est la relation créateur (Flaubert) / créature (Emma). Dans ce passage, Emma rêve dans le lit conjugal. Flaubert met en dérision ce rêve mais rajoute aussi une certaine compassion.

Analyse :

I- Le rêve caricatural d'un esprit romanesque

On sait que Emma a vécu une enfance plongée dans les livres. Ceux-ci sont à l'origine du rêve " idiot " de ce passage. Idiot car tous les clichés romanesques et romantiques habituels s'y trouvent: Flaubert souligne les excès et les faiblesses du courant romantique dont il ne peut nier l'influence sur son écriture (autodérision ?).

Emma s'imagine un pays nouveau (une sorte de méli-mélo d'éléments conventionnels), une vie à l'opposée de la sienne donc belle ; elle rêve d'un grand amour (mais celui-ci reste un cliché, il est indéfini). Son goût pour la richesse se retrouve aussi dans ce passage.

II-Un rêve porteur des aspirations du romantisme

- abolition des limites spatiales et temporelles.
- phrases longues => respiration
- ponts, navires => abolition des limites.
- la contemplation: pas de participation (" sans parler ")

III-L'échec de la rêverie

- le rêve s'épuise peu à peu (le " cependant " amorce la cassure)
- le " mais " annonce le retour au réel, médiocre (toux, ronflements...), qu'Emma n'apprécie pas.
- cet échec s'aperçoit tout au long du texte : abaissement du pdv, les constructions se rabaissent, les temps grammaticaux passent au conditionnel, moins de couleurs, d'actions...

Conclusion :

Cette page est représentative du style de Flaubert: il se moque du Romantisme, d'Emma, mais en même temps autodérision ("la Bovary c'est moi"). Il y a en même temps un flou général (voulu), une ambiguïté qui empêche de

en relation

  • Commentaire Madame Bovary, Flaubert, II, 12
    1339 mots | 6 pages
  • Les rêveries d'emma bovary
    1397 mots | 6 pages
  • Madame bovary
    3647 mots | 15 pages
  • Analyse du personnage emma bovary
    1404 mots | 6 pages
  • Dissert Bovary 1
    1994 mots | 8 pages
  • Madame bovary
    781 mots | 4 pages
  • Madame Bovary: Bovarysme et et "roman sur rien"
    4659 mots | 19 pages
  • La mancha
    583 mots | 3 pages
  • Plan mme bovary
    302 mots | 2 pages
  • Commentaire
    1299 mots | 6 pages