Madame bovary mort d'emma

1435 mots 6 pages
En effet, elle regarda tout autour d'elle, lentement, comme quelqu'un qui se réveille d'un songe, puis, d'une voix distincte, elle demanda son miroir, et elle resta penchée dessus quelque temps jusqu'au moment où de grosses larmes lui découlèrent des yeux. Alors elle se renversa la tête en poussant un soupir et retomba sur l'oreiller.

Sa poitrine aussitôt se mit à haleter rapidement. La langue tout entière lui sortit hors de la bouche ; ses yeux, en roulant, pâlissaient comme deux globes de lampe qui s'éteignent, à la croire déjà morte, sans l'effrayante accélération de ses côtes, secouées par un souffle furieux, comme si l'âme eût fait des bonds pour se détacher. Félicité s'agenouilla devant le crucifix, et le pharmacien lui-même fléchit un peu les jarrets, tandis que M. Canivet regardait vaguement sur la place. Bournisien s'était remis en prière, la figure inclinée contre le bord de la couche, avec sa longue soutane noire qui traînait derrière lui dans l'appartement. Charles était de l'autre côté, à genoux, les bras étendus vers Emma. Il avait pris ses mains et il les serrait, tressaillant à chaque battement de son coeur, comme au contrecoup d'une ruine qui tombe. A mesure que le râle devenait plus fort, l'ecclésiastique précipitait ses oraisons : elles se mêlaient aux sanglots étouffés de Bovary, et quelquefois tout semblait disparaître dans le sourd murmure des syllabes latines, qui tintaient comme un glas de cloche.

Tout à coup, on entendit sur le trottoir un bruit de gros sabots, avec le frôlement d'un bâton ; et une voix s'éleva, une voix rauque, qui chantait :

Souvent la chaleur d'un beau jour

Fait rêver fillette à l'amour.

Emma se releva comme un cadavre que l'on galvanise, les cheveux dénoués, la prunelle fixe, béante.

Pour amasser diligemment

Les épis que la faux moissonne,

Ma Nanette va s'inclinant

Vers le sillon qui nous les donne.

-- L'aveugle ! s'écria-t-elle.

Et Emma se mit à rire, d'un rire atroce, frénétique,

en relation

  • Madame bovary (la mort d'emma)
    2271 mots | 10 pages
  • Madame bovary la mort d'emma
    359 mots | 2 pages
  • Madame bovary : la mort d'emma. fiche de révision deecture analytique
    903 mots | 4 pages
  • Madame bovary
    1904 mots | 8 pages
  • MMe bovary résumé
    1223 mots | 5 pages
  • l'ennui dans Madame Bovary de Gustave Flaubert
    553 mots | 3 pages
  • madame bovary
    2330 mots | 10 pages
  • Emma Bovary et Thérèse Desqueyroux: licence et adultere
    13055 mots | 53 pages
  • Madame bovary
    1254 mots | 6 pages
  • Madame bovary
    4397 mots | 18 pages