Madame bovary

Pages: 31 (7585 mots) Publié le: 6 janvier 2011
Reformuler la problématique de l'impact socio-culturel du Tourisme
par Dr. Jean-Maurice Thurot, Aix-en-Provence* 1. Cela fera bientôt un siècle que la sociologie du loisir a commencé à développer une analyse "interne" de ce phénomène, c'està-dire relative aux comportements existant à l'intérieur de la société consommatrice de loisir: VEBLEN a crée un genre où depuis, beaucoup de sociologues sesont essayés avec des bonheurs d i v e r s . Ainsi, assez r é cemment, un certain McCANNELL non d é pourvu de talent, n'a pas hésité à intituler modestement sa contribution "A new theory of leisure class" ( 1 ) . Par contre, l'analyse "externe" de ce p h é nomène, c'est-à-dire relative à l'impact du comportement des consommateurs sur les sociétés réceptrices de touristes, ne remonte guère qu'à 15 an s , ainsi que le note R. NORONHA ( 2 ) , lequel ajoute en s u b stance "que cet intérêt a été intermittant par suite de l'incapacité des sociologues et des anthropologues à développer une méthodologie acceptable". De plus, il apparaît que ce sont les a n t h r o pologues plutôt que les sociologues, qui se sont intéressés à la chose, ce qui veut dire qu'on a privilégié ce qui est le terraind'élection de l'anthropologie: l'étude d'impact qui concerne des petites communautés dont la singularité, le côté archaïque, stimulent l'intérêt de l'anthropologue classique. Pour nous, il s'agit donc de cas particuliers et, en quelque s o r t e , marginaux aux grands mouvements touristiques et à leur impact sur des communautés ou des pays d'une c e r taine taille. A ce propos, il convient d'unemanière générale, de s'interroger sur la représentativité et la signification des cas que privilégie l'analyse sociologique: le terme de tourisme de masse (inapproprié comme nous le verrons (1) D. MACCANNEL, "The Tourist, a new theory of leisure class", SchockenBooks, 1976. (2) R. NORONHA, Review of American Sociological Literature in Tourism, I . B . R . D . , Washington, 1979, Document Interne. * Dr.J.M. Thurot, Secrétaire Général du Centre des Hautes Etudes Touristiques, 18, rue de l'Opéra, F-13100 Aix-en-Provence.
2

plus loin), les définitions statistiques, e t c . . . permettent des confusions qui sont volontiers entretenues pour des raisons d'ordre idéologique et symbolique. 1.1. L'aire de Saint-Tropez, sur la riviéra française, gros village de 6'000 habitants, accueille par an environ800'000 vacanciers; l'Afrique Noire de l'Ouest et de Est réunies totalisaient en 1975 234'800 Inclusive Tours (3), lesquels pour des raisons techniques qui sortent de cet exposé, représentent à peu près le flux véritable des vacanciers (et non des voyageurs) à destination du continent noir libre. A cette échelle, face à l'impact fantastique des media et des modèles de comportement qu'ilsproposent et diffusent, le tourisme dans certains pays ne peut être objectivement qu'un phénomène marginal s u r le plan de l'impact culturel, social et, bien entendu, économique, à l'image de ce qui se passe s u r le continent noir africain. On pourrait à la rigueur admettre que l'espace Tiers-Mondiste puisse être l'objet p r i vilégié de l'analyse des sociologues, si celle-ci cernait les territoiresqui, sur la foi des statistiques, accueillent véritablement des flux touristiques conséquents: La Caraïbe, le Maghreb, la Thaïlande, la Corée du Sud, e t c . . . Or, ce n'est pas le cas: l'enquête sociologique y est proportionnellement quasi-inexistante, et il est troublant de constater que les sociétés qui ont subi la majeure partie du tourisme de masse, c'est-à-dire du tourisme le plus souvent misen cause, sont à peu p r è s ignorées par la sociologie. Pour mieux illustrer cette situation p a r a doxale, il faut considérer le cas de l'Espagne: une seule et petite équipe de sociologues dirigée par M. GAVIRIA ( 4 ) , a

(3) Les statistiques du W.T.O. , fidèles à la définition du touriste adoptée, mesurent tout ce qui entre dans un p a y s , c'est-à-dire aussi les trafics d'affaires,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Madame bovary
  • Madame bovary
  • Madame bovary
  • Madame Bovary
  • Madame bovary
  • Madame bovary
  • Madame bovary
  • Madame bovary

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !