Madame de sévigné

Pages: 2 (267 mots) Publié le: 15 janvier 2012
Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné (5 février 1626, Paris - 17 avril 1696, Grignan) est une femme de lettres française. Orpheline en 1633 carson père meurt lors du siège de La Rochelle et sa mère le rejoint en 1663, Mme de Sévigné n'en eut pas moins une jeunesse choyée et heureuse, d'abord chezson grand-père, Philippe de Coulanges, puis, lorsqu'il mourut, chez le fils ainé de celui-ci. Une solide éducation lui valut une connaissance parfaite del'italien, assez bonne du latin, et des notions d'espagnol. Elle épousa Henri de Sévigné en 1644.Elle devient veuve en 1651 à vingt-six ans.

Lacorrespondance de Madame de Sévigné avec sa fille, Madame de Grignan, s'effectua à peu près pendant trente ans en lui écrivant chaque semaine trois à quatrelettres. Les lettres de Madame de Sévigné firent malheureusement d'abord l'objet d'une première édition clandestine en 1725, comprenant 28 lettres ouextraits de lettres. Elle fut suivie de deux autres, en 1726. Pauline de Simiane, petite-fille de l'intéressée, décida alors de faire publier officiellement lacorrespondance de sa grand-mère. Elle confie ce soin à un éditeur d'Aix-en-Provence, Denis-Marius Perrin. Celui-ci publie 614 lettres en 1734—1737, puis772 en 1754. Les lettres ont été remaniées et sélectionnées suivant les instructions de Madame de Simiane : toutes celles touchant de trop près à lafamille, ou celles dont le niveau littéraire paraissait médiocre. Les lettres restantes ont souvent fait l'objet de réécritures pour suivre le goût du jour.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • madame de sévigné
  • Madame de sévigné
  • Madame de sévigné
  • Madame de sévigné
  • Madame de sevigne
  • Madame de Sévigné
  • Madame de sévigné
  • Madame de sevigné

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !