Magnus

4461 mots 18 pages
Magnus, Sylvie Germain

L’auteure Sylvie Germain

Écrivain français. Sylvie Germain est née en 1954 à Châteauroux (centre de la France).
Elle suit des études de philosophie (70), auprès d'un professeur qu'elle admire, Emmanuel Lévinas. Son mémoire de maitrise porte sur la notion d’ascèse dans la mystique chrétienne, et sa thèse de doctorat concerne le visage.

Elle commence à cette époque à écrire des contes et des nouvelles. Elle part ensuite en voyage dans les pays de l'Est et c'est à cette occasion qu'elle découvre la Tchécoslovaquie, pays dont elle tombe amoureuse (1986 à 1993).
Dès 1983, alors qu'elle travaille au Ministère de la culture, elle envoie chez Gallimard le manuscrit de son premier ouvrage, un recueil de nouvelles, qui ne sera pas publié. L'écrivain Roger Grenier lit ce manuscrit, l'encourage, mais lui propose de publier d'abord un roman d'elle. Sylvie Germain publie alors « Le Livre des Nuits » suivi de « Nuit-d'Ambre ».
À la suite du succès de son premier roman, elle part vivre à Prague où elle enseigne la philosophie et le Français au Lycée français. Les années pragoises sont l'occasion de l'écriture puis de la publication en 1989 de Jours de colère, qui reçoit le prix Femina.

En 1999, Sylvie Germain s'essaie à la biographie en se penchant sur la vie d'Etty Hillesum : cette jeune femme juive hollandaise est morte à Auschwitz en novembre 1943, laissant derrière elle un Journal et des Lettres édifiants.

Magnus paru en 2005, reçoit un accueil enthousiaste du public et le prix Goncourt des lycéens.

Résumé de Magnus

Ouverture
On annonce que le livre parlera d’un homme à la mémoire lacunaire, longtemps dans le mensonge et l’incertitude de sa vie.
On dit que c’est un récit en désordre qui comporte des trous, des échos, etc.

Fragment 2 (bref récit)
Un convalescent (se remet d’une maladie) a frôlé la mort et réapprend à voir, parler, à vivre. A 5ans, il est tombé gravement malade et la fièvre ne lui a laissé aucun

en relation

  • Magnus
    420 mots | 2 pages
  • magnus
    467 mots | 2 pages
  • Magnus
    1318 mots | 6 pages
  • Magnus
    468 mots | 2 pages
  • Magnus
    409 mots | 2 pages
  • magnus
    483 mots | 2 pages
  • Magnus
    481 mots | 2 pages
  • Magnus
    632 mots | 3 pages
  • Magnus
    388 mots | 2 pages
  • Magnus
    271 mots | 2 pages