Maison des naissances

Pages: 6 (1255 mots) Publié le: 21 février 2011
http://www.rue89.com/2010/11/08/gynecos-senateurs-qui-a-peur-des-maisons-de-naissance174558 A débattre

Gynécos, sénateurs… qui a peur des maisons de naissance ?
Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 08/11/2010 | 11H16

Le Sénat examine cette semaine l'expérimentation de ces maisons, tenues par des sages-femmes, et leur sûreté pour les bébés.

Moins couteuses, plus « douces », pas moinssûres… Les maisons de naissance posent pourtant problème aux parlementaires. Aujourd'hui, le Sénat doit débattre de leur expérimentation. Qui des femmes désirant accoucher « autrement » -soutenues par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot- ou des gynécologues-obstétriciens -hostiles au principe- vont l'emporter ? Le premier « birth center » est né aux Etats-Unis en 1975. Le concept est ensuitearrivé en Europe par l'Allemagne, en 1987, où il en existe aujourd'hui 120. Même si la définition des maisons de naissance varie beaucoup selon les sensibilités, il s'agit de filières séparées des maternités, où les femmes et leurs familles bénéficient d'une prise en charge personnalisée, assurée uniquement par des sages-femmes, du début de la grossesse à la fin du post-partum.

En France, portéepar des associations de parents et de sages-femmes libérales, la demande d'expérimentation des maisons de naissance apparaît dans les années 90, jusqu'à être inscrite dans le plan périnatalité de 2005. Le ministère de la Santé avance le chiffre de 1 900 femmes accouchant à domicile chaque année, mais l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) parle plutôt de 0,5% desnaissances, soit plus du double. C'est pour répondre à la demande croissante de mises au monde hors milieu hospitalier -où se déroulent la quasi totalité des accouchements depuis les années 60- que le projet est ressorti des cartons de Roselyne Bachelot. Selon le ministère, à terme, 1,5% des naissances pourraient avoir lieu dans ces maisons de naissance. Ce qui permettrait une économie de 7 millionsd'euros par an.

« Les sages-femmes savent réanimer un nouveau-né »
Ces maisons sont réapparues dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale dont l'article 40 prévoit jusqu'à sept ans d'expérimentation à partir du 1er septembre 2011. Les sénateurs viennent de rejeter le projet en commission mais il sera débattu en séance cette semaine. Bérengère Poletti, députée UMP des Ardennes etsage-femme de profession, explique les réticences de ses collègues : « Beaucoup de personnes ignorent que les sages-femmes savent réanimer un nouveau-né, que déjà, aujourd'hui en maternité, elles n'ont pas de spécialiste sous la main et se débrouillent souvent seules, ou appellent un médecin en cas d'hémorragie de la délivrance, par exemple. » Entre sages-femmes et obstétriciens, le torchon brûledéjà. Le Collège national des gynécologues-obstétriciens (CNGOF) a mis en garde les pouvoirs publics contre un risque d'accident dans ces structures. Une étude menée aux Pays-Bas -où 30% des femmes sont concernées-, tout juste parue dans le British Medical Journal, a conclu à un risque accru de mortalité infantile pour les naissances opérées uniquement par les sages-femmes. « C'est un sujet trèssensible au niveau scientifique car il est extrêmement dur d'évaluer les effets sur la santé, il faudrait suivre beaucoup de cas », remarque Béatrice Blondel, épidémiologiste en périnatalité à l'Inserm.

L'hyper-médicalisation, un stress pour certaines femmes
Au cabinet de Roselyne Bachelot, on insiste sur le « volontarisme » de la ministre sur ce dossier : « Elle a compris les aspirations decertaines femmes à un suivi plus personnalisé. Bien sûr, ce serait réservé uniquement aux patientes qui présentent le moins de risques possibles, et très encadré. » Si les accouchements à domicile se développent, c'est que certaines femmes se disent stressées par l'hyper-médicalisation de la naissance, (péridurales, césariennes,

déclenchements…) et ont besoin d'une réponse plus humaine et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La naissance
  • La naissance
  • la naissance
  • naissance
  • ma maison
  • Maison
  • Dans la maison
  • La maison

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !